•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux jours après le scrutin, le bloquiste René Villemure l’emporte dans Trois-Rivières

Le Bloc québécois conserve donc la circonscription acquise lors des élections de 2019.

René Villemure.

René Villemure, candidat élu du Bloc québécois dans Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Raphaël Tremblay

Le suspense aura été à son maximum jusqu’à la toute fin. Au terme du dépouillement des bulletins de vote postaux qui s’est tenu mercredi après-midi, le candidat bloquiste René Villemure a été élu dans la circonscription de Trois-Rivières.

Il a terminé devant son adversaire conservateur, Yves Lévesque, grâce à une majorité de 93 voix.

Je remercie tous les gens de Trois-Rivières de m’avoir fait confiance. Je reçois ça comme étant tout un honneur, a déclaré le candidat élu quelques minutes après l’annonce des résultats. Je promets d’être là pour vous et de vous rendre fier. La circonscription de Trois-Rivières est une belle circonscription et on entend lui redonner sa fierté. J’ai pris des engagements, je vais les réaliser.

L’homme de 59 ans disait vouloir s’attaquer au problème de la compensation pour les victimes de la pyrrhotite ainsi qu’au manque de logements sociaux dans la circonscription.

Résultats électoraux dans Trois-Rivières

Candidat

Parti

Votes

Pourcentage

x - René Villemure

BQ

17 120

29,5 %

Yves Lévesque

PCC

17 027

29,4 %

Martin Francoeur

PLC

16 560

28,6 %

Adis Simidzija

NPD

4 658

8,0 %

Même si cette élection ne se conclut pas par une forte majorité pour le Bloc québécois dans Trois-Rivières, René Villemure entend travailler pour tous les Trifluviens. Quand on est député de la région, on est député de tous les citoyens : ceux qui ont voté pour vous et ceux qui n’ont pas voté pour vous. Et moi, les partisans, qu’ils soient libéraux, conservateurs ou NPD, je vais les accueillir.

Pour qu’il y ait un recomptage judiciaire automatique, Élections Canada précise que le nombre de votes séparant le candidat qui a reçu le plus grand nombre de votes de tout autre candidat [doit être] inférieur à un millième des votes valides exprimés. Avec 57 990 votes comptabilisés, il devait y avoir un écart inférieur à 58 voix entre René Villemure et Yves Lévesque.

Des adversaires sereins dans la défaite

Le supplice de l’attente est également terminé pour Yves Lévesque et Martin Francoeur, pour qui la victoire était toujours envisageable.

Je suis très serein. […] J’ai donné tout ce que j’avais, je ne pouvais pas en donner plus et la population a parlé. On accepte le verdict, a dit l’ancien maire de Trois-Rivières qui a félicité René Villemure. C'est la deuxième fois que le candidat conservateur tentait de se faire élire aux élections fédérales.

Yves Lévesque, souriant, en entrevue à Radio-Canada.

Yves Lévesque, candidat conservateur défait dans Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Ce dernier a répété qu’il décidera en temps et lieu s'il se représente pour une troisième fois, aux prochaines élections fédérales. Il espère qu’elles n’auront pas lieu dans 18 mois, comme la dernière fois.

L’attente a été pénible. Ça nous a fait passer par toute la gamme des émotions. Mais là, au moins, on connaît le résultat et je l’accepte avec sérénité, avec humilité. Je suis très satisfait d’avoir convaincu plus de 16 500 Trifluviens de choisir le Parti libéral et d’avoir appuyé ma candidature, a pour sa part confié Martin Francoeur.

Il a indiqué avoir téléphoné au candidat élu pour le féliciter de sa victoire et lui a assuré sa collaboration pour la suite des choses.

Martin Francoeur assis dans un fauteuil durant une entrevue.

Martin Francoeur, candidat libéral défait dans Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Celui qui se présentait en politique pour la première fois prendra quelques jours pour digérer le dernier mois de campagne électorale et se reposer. M. Francoeur ne ferme toutefois pas la porte à une nouvelle candidature.

J’ai goûté à cette expérience-là une première fois. Je suis très content de la façon dont ça s’est déroulé. […] Si l’occasion se représente, il faudra évaluer les circonstances à ce moment-là.

Une citation de :Martin Francoeur, candidat libéral défait dans Trois-Rivières

Une lutte serrée jusqu'à la fin

Il restait encore 2692 bulletins à comptabiliser avant de connaître l’identité du gagnant. Six paires de scrutateurs se sont affairées à compter les votes restants. Pour assister à l’opération, une dizaine de représentants des candidats étaient sur place.

Trois-Rivières faisait partie de la quinzaine de circonscriptions au pays dont le candidat élu n’était toujours pas connu, et ce, deux jours après le scrutin fédéral de lundi. C’est d’ailleurs à cet endroit que l’écart de voix entre la première position et la deuxième était le plus petit dans tout le Canada avant le dépouillement des bulletins de vote spéciaux. Le bloquiste René Villemure détenait une courte majorité de 32 voix sur Yves Lévesques, du Parti conservateur.

La lutte a tenu la région, voire l’ensemble du pays, en haleine au cours des derniers jours. Les candidats bloquiste, conservateur et libéral se sont tour à tour échangé la première place lors de la soirée électorale. Avant le dépouillement de l’après-midi, environ 700 voix séparaient René Villemure du libéral Martin Francoeur, en troisième place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !