•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

30 foyers de soins de longue durée sont touchés par la COVID-19 en Saskatchewan

Un homme accompagne sa mère qui marche à l'aide d'un déambulateur à l'extérieur du centre de soins Normanna, à Burnaby.

Le personnel non vacciné pourrait aussi contribuer à propager le virus dans les foyers de soins de longue durée et de soins personnels.

Photo : CBC/Ben Nelms

Radio-Canada

Une trentaine de foyers de soins de longue durée et de soins personnels en Saskatchewan ont décelé des cas de COVID-19. Ces infections se sont produites au cours des deux dernières semaines.

La semaine dernière, le Sherbrooke Community Centre, un foyer de soins de longue durée de Saskatoon, a averti les familles que 17 résidents étaient atteints de la COVID-19 dans deux de ses résidences. Huit cas ont été détectés au Kinsmen Village, et 9, au Veterans Village.

Le Sherbrooke Community Centre déclare pourtant que 96 % de ses résidents sont adéquatement vaccinés contre la COVID-19.

Les autres foyers ayant des cas sont répartis un peu partout dans la province.

Selon le Dr Nazeem Muhajarine, professeur d’épidémiologie à l’Université de la Saskatchewan, deux facteurs principaux pourraient expliquer ces éclosions dans les établissements de soins de longue durée et de soins personnels.

D'abord, les personnes âgées ont un système immunitaire affaibli. Pour cette raison, il pourrait être de mise que les aînés reçoivent des injections de rappel pour conserver leur immunité, dit le Dr Muhajarine.

La province a d'ailleurs commencé à offrir, ce mois-ci, des injections de rappel aux personnes immunosupprimées, dont les résidents des foyers de soins de longue durée et de soins personnels.

Ensuite, dit le Dr Muhajarine, le personnel non vacciné pourrait aussi contribuer à propager le virus dans les foyers de soins de longue durée et de soins personnels.

Pour accentuer la protection des résidents, il estime que le gouvernement doit imposer la vaccination aux travailleurs des foyers de soins de longue durée, ainsi qu'à ceux des écoles.

Les groupes de personnes âgées ont les taux de vaccination les plus élevés dans la province, 90 % des personnes de plus de 80 ans ayant reçu leurs deux doses de vaccin. Chez les personnes de 70 à 79 ans, 88 % sont doublement vaccinées. Finalement, 84 % des personnes de 60-69 ans sont doublement vaccinés contre la COVID-19.

La semaine dernière, le premier ministre, Scott Moe, annonçait que tous les employés des sociétés d'État, des ministères et des organismes provinciaux doivent fournir une preuve de vaccination contre la COVID-19 avant le 1er octobre. Sinon, ils devront présenter des preuves de tests négatifs à la COVID-19 régulièrement.

Cela ne s'applique pas aux foyers privés de soins de longue durée et de soins personnels. Un porte-parole du Sherbrooke Community Centre a déclaré que celui-ci attend les précisions de la province pour savoir si ses employés doivent être vaccinés ou non pour travailler.

D'après les informations de Colleen Silverthorn

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !