•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : Bruno Marchand ouvre la porte à une taxe spéciale le long du tracé

Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière

Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière

Photo : Radio-Canada

Contrairement à l’administration Labeaume, Bruno Marchand est ouvert à l’idée d’une taxe foncière spéciale sur les développements immobiliers le long du tracé du tramway, comme il en existe une à Montréal.

Il n’exclut pas non plus une taxe sur les gains réalisés par les propriétaires qui vendraient à profit leur propriété qui aurait pris de la valeur grâce au projet de transport en commun.

Si les gens voient une appréciation de la valeur de leur immeuble, qu'il soit commercial ou résidentiel, je pense qu'il y a une question d'équité pour compenser pour des éléments qui sont venus par notre action collective, a expliqué l'aspirant à la mairie.

Je ne suis pas en train de dire qu'on va le faire. Je suis en train de dire qu'on va l'étudier.

Une citation de :Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière

Tous les autres candidats contre

Tous ses adversaires à la mairie on dénoncer en bloc l'idée avancée par le chef de QFF.

Marie-Josée Savard, chef d'équipe Savard

Marie-Josée Savard, chef d'équipe Savard

Photo : Radio-Canada

Marie-Josée Savard, a qualifié l'initiative de taxe Marchand et elle a réitéré son engagement de ne jamais taxer davantage à proximité du futur tramway. Honnêtement, on n'a même pas pris le temps de regarder avec le bureau de projet [...] parce que ça n'a jamais été une option pour nous.

Jean-François Gosselin, chef de Québec 21

Jean-François Gosselin, chef de Québec 21

Photo : Radio-Canada

Le chef de l'opposition officielle rappelle de son côté que les résidents à proximité auront déjà à vivre avec les nombreux chantiers. Non seulement les citoyens vont être pris dans la construction du tramway pendant 5 ans, M Marchand en rajoute et vient ajouter sa taxe de bienvenue au tramway. On aura tout vu, s'indigne Jean-François Gosselin.

Jean Rousseau, chef de Démocratie Québec

Jean Rousseau, chef de Démocratie Québec

Photo : Radio-Canada

Chez Démocratie, le chef pense lui aussi d'abord au gens qui auront à subir les chantiers. Jean Rousseau juge qu'une nouvelle taxe ne ferait que miner davantage les appuis au tramway.

C'est pas réfléchi, c'est brouillon. C'est triste à dire, mais M. Marchand se comporte comme [Régis Labeaume], il tue l'acceptabilité sociale du projet.

Ce type d'initiative existe notamment à Montréal où le gouvernement du Québec impose depuis 2018 une redevance sur les nouvelles constructions qui lèvent de terre le long du parcours du Réseau express métropolitain (REM). Selon La Presse, plus de 100 millions de dollars ont ainsi été amassés jusqu'à maintenant.

Québec a cependant fait le choix d'exclure les propriétaires résidentiels existants de ce programme qui vise à capter la plus-value foncière liée au REM.

10 améliorations

Bruno Marchand a notamment ouvert la porte à une taxe spéciale afin de financer certaines des améliorations qu'il propose pour le projet de tramway. Selon lui, il faut d'abord et avant tout une meilleure communication entre l'administration municipale et la population.

Le chef de la nouvelle formation politique estime que le projet de tramway a souffert d’un manque criant de leadership et d’écoute de la part des élus en place.

Il y a clairement un bris de communication entre la population et les membres de l'administration municipale. Les gens en ont ras le bol, le message ne passe plus, ça ne peut plus continuer comme ça.

Une citation de :Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière

Québec forte et fière (QFF) s’engage donc à mieux communiquer et consulter davantage.

Bruno Marchand souhaite aussi éliminer les fils aériens qui doivent alimenter le tramway dans les quartiers emblématiques, notamment sur le boulevard René-Lévesque et dans Limoilou. S'il y a augmentation de coût, on va s'asseoir avec les gouvernements pour trouver des solutions. Je ne peux pas vous dire combien ça va coûter, admet le chef.

S’il est élu, il ouvre la porte à ce que la Ville débourse davantage que les 300 millions de dollars prévus pour l’aménagement du tramway, bien que ce ne soit pas un bar ouvert.

Arbres et dalle de béton

QFF s’engage également à sauver au moins 60 % des quelque 1700 arbres ciblés pour un abattage le long du tracé. Pour chaque arbre qui devra être coupé, le parti promet d’en planter 20 autres, soit 10 fois plus que ce que prévoit l’administration actuelle.

Il est hors de question qu'on défigure René-Lévesque en coupant les arbres.

Une citation de :Bruno Marchand, chef de Québec forte et fière

La dalle de béton surélevée qui doit protéger les usagers des automobilistes est aussi dans la mire de Bruno Marchand.

Selon lui, l’infrastructure aura l’effet désastreux de diviser les quartiers et de compliquer les déplacements des piétons et des automobilistes. Il pense principalement à Montcalm et Limoilou.

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec

Les restrictions le long du parcours seront nombreuses pour les automobilistes.

Photo : Ville de Québec

Ce qu'on a voulu avec la dalle de béton, c'est mettre le tramway en circuit fermé pour éviter les pertes de temps […] Il existe dans d'autres villes d'autres solutions. À Rotterdam, San Francisco, Bordeaux. On est capables en travaillant différemment de faire en sorte qu'on ne coupe pas un quartier en deux.

Il estime que toutes ces propositions sont réalistes puisqu’il a fallu recommencer l’appel de qualification pour trouver des consortiums intéressés à réaliser le projet. Les modifications seront donc soumises aux entreprises à l’étape suivante, celle de l’appel de proposition.

Marie-Josée Savard est plutôt d'avis qu'il s'agit de modifications assez importantes qu'elles risquent d'entraîner un retard dans le projet. Aussitôt qu'on fait des modifications majeures, il ne faut pas l'oublier. On recule. Ce n'est pas vrai qu'on peut avancer, lance-t-elle en rappelant que le tracé a été méticuleusement étudié tronçon par tronçon.

Les 10 propositions de QFF pour le tramway

  • Sauver 60 % des 1700 arbres qui doivent être abattus
  • Retirer la dalle de béton surélevée dans certains quartiers
  • Retirer les fils aériens dans certains quartiers
  • Nommer un élu au comité exécutif responsable de la communication avec la population
  • Offrir du soutien aux gens expropriés et réserver de l’espace pour des logements sociaux
  • Développer le transport en commun vers le nord dans une 2e phase
  • Offrir du transport intermodal à chaque station (ex : autopartage, vélopartage)
  • Diminuer la nuisance des chantiers en offrant de la prévisibilité
  • Construire les remontées mécaniques initialement prévues au projet
  • Mettre en place une tarification sociale basée sur le revenu

Avec les informations d'Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !