•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Malgré sa sanction, le maire de Saint-Jean-de-la-Lande sollicite un nouveau mandat

La façade de l'hôtel de ville de Saint-Jean-de-la-Lande.

L'hôtel de ville de Saint-Jean-de-la-Lande (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Jean-Marc Belzile tentera de conserver son poste de maire à Saint-Jean-de-la-Lande, au Témiscouata.

Il a officiellement déposé sa candidature mercredi, soit 12 jours après le jugement de la Commission municipale du Québec (CMQ), qui a statué qu'il avait commis des manquements au Code d’éthique et de déontologie des élus municipaux de la Municipalité de Saint-Jean-de-la-Lande.

La CMQ lui reprochait entre autres d'avoir utilisé des équipements et des ressources financières de la Municipalité à des fins personnelles. Jean-Marc Belzile a ainsi été suspendu pour une durée de trois jours et a dû payer 2833 $ pour le remboursement de dépenses déjà couvertes dans ses allocations de maire.

Jean-Marc Belzile estime que le rapport de la Commission municipale du Québec rétablit sa crédibilité et le rend apte à diriger Saint-Jean-de-la-Lande encore pendant les prochaines années.

Ça démontre que les accusations sont relativement minimes. Deux, trois jours de suspension, je pense que la Commission a accouché d'une souris. Le juge dit très bien que je n'ai retiré aucun avantage personnel dans cette aventure-là.

Une citation de :Jean-Marc Belzile, maire de Saint-Jean-de-la-Lande

Selon Élections Québec, un autre candidat tente de briguer la mairie de Saint-Jean-de-la-Lande, soit Léo-Paul Charest. Les candidats ont cependant jusqu'au 1er octobre pour s'inscrire. Les élections municipales auront lieu le 7 novembre.

D'après les informations de Louis Lessard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !