•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rassemblement électoral de Maxime Bernier fera l’objet d’un suivi

Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier et sa femme Catherine Letarte.

Le Service de police de Saskatoon (SPS) et la santé publique feront un suivi au sujet du rassemblement électoral de Maxime Bernier lundi soir à Saskatoon. Plusieurs mesures sanitaires n'auraient pas été respectées.

Photo : La Presse canadienne / Liam Richards

Radio-Canada

Le Service de police de Saskatoon (SPS) et la santé publique feront un suivi au sujet du rassemblement électoral de Maxime Bernier lundi soir à Saskatoon. Plusieurs mesures sanitaires n'auraient pas été respectées.

Lundi soir, le SPS a reçu des informations selon lesquelles certaines mesures sanitaires n’étaient pas respectées.

Plusieurs personnes ne portaient pas le couvre-visage à l'intérieur, alors que cette mesure est obligatoire en Saskatchewan depuis le 17 septembre dernier.

Maxime Bernier a expliqué que les personnes qui se sont présentées à la soirée étaient des personnes responsables. Si ces personnes choisissaient de ne pas porter le masque, cela relevait de leur responsabilité et non pas de la sienne, selon lui.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, souligne que Maxime Bernier s'oppose au vaccin et qu'il dirige un parti antivaccin.

C'est malheureux! Lorsqu'un parti se présente uniquement comme étant opposé au vaccin, cela ne fait que prolonger la pandémie.

Une citation de :Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan
Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Suivi sanitaire

Le SPS et la santé publique indiquent qu'ils recueillent des informations concernant les ordonnances sanitaires qui n'auraient pas été respectées lors du rassemblement.

Les policiers rappellent qu'ils ont utilisé une approche mesurée lors de rassemblements durant la pandémie, récoltant des informations qui étaient transmises aux inspecteurs de la santé publique.

Toute personne qui veut signaler des violations d'ordonnances de santé publique est priée de communiquer avec la ligne sans frais, au 1 800 559-5502.

D'après les informations de Julia Peterson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !