•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une garderie temporaire en octobre à Matane

L'ancienne école Marie-Guyart accueillera une installation temporaire du CPE de la Matanie.

L'ancienne école Marie-Guyart accueillera une installation temporaire du CPE de la Matanie.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

La majorité des enfants qui se sont retrouvés sans place à la suite de la fermeture progressive de la garderie privée non subventionnée Les Minis explorateurs de Matane auront accès à la garderie temporaire aménagée dans les locaux de l’ancienne école Marie-Guyart, située tout près.

Les nouveaux locaux doivent être adaptés et rénovés. Ces travaux devraient durer trois semaines.

Sur les 66 places offertes, 10 sont réservées à des poupons.

Une bonne partie des parents de la garderie privée Les Minis Explorateurs, qui a entrepris de fermer progressivement ses portes, devraient pouvoir retrouver une place dans l’ancienne école.

Une petite table pour enfants est recouverte d'un jeu avec des chiffres et des lettres dans une salle qui accueille des enfants.

La garderie temporaire viendra dépanner les parents qui perdront ou ont perdu leur place dans la garderie privée Les Minis Explorateurs.

Photo : iStock

70 places en moins

Le permis de 70 places des Minis Explorateurs est à vendre, tout comme le bâtiment.

La garderie privée est toujours ouverte, mais fonctionne avec un nombre de places réduit de 24 enfants, précise Élisabeth Fillion, directrice adjointe et copropriétaire de la garderie. On ferme parce qu’il est arrivé beaucoup de choses cette année, entre autres avec nos démarches infructueuses pour que nos places deviennent subventionnées, mais aussi, ma mère s’est blessée et ne pourra probablement plus travailler, déplore-t-elle. On est fatiguées. Ça nous crève le coeur, mais il faut se rendre à l’évidence.

Le bâtiment de la garderie Les Minis Explorateurs est à vendre.

Le bâtiment de la garderie Les Minis Explorateurs est à vendre.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Les Minis Explorateurs fermeront définitivement le 13 octobre. Deux des employées iront travailler à la garderie temporaire.

Compliqué pour les parents

Comme d’autres parents qui se sont retrouvés sans place à la suite de la diminution du nombre de places à la garderie privée, Christophe Lachance vit des moments difficiles.

En télétravail lui et sa conjointe s’occupent du mieux qu’ils peuvent de leur petit Félix. On essaie de lui apprendre à jouer tout seul, dit-il. Des jours ça va, mais d’autres, c’est plus difficile. Il a besoin de plus d’attention. C’est normal.

Gros plan d'une main sur un clavier, avec des enfants en arrière-plan.

Les travailleurs qui cumulent plus d’un rôle, comme les parents qui doivent s’occuper d’enfants à la maison, ont tendance à être plus fatigués que les autres en télétravail.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Christophe Lachance se dit sans nouvelles du CPE depuis le courriel qu’il a reçu à la mi-août. Il n’a pas beaucoup d'espoir que son fils trouve une place dans la garderie temporaire. Tout ce qu’on sait, c'est qu’on est sur une liste d’attente et on ne sait pas à quelle position, mentionne-t-il.

Le papa est plutôt pessimiste. Je ne m’attends pas d'avoir de place, dit-il. Je pense bien qu’on va rester dans la même situation jusqu’à ce que Félix entre à l’école.

La directrice du centre de la petite enfance (CPE) de la Matanie, Brigitte Desrosiers, convient que quelques parents ne retrouveront pas de place pour leur enfant, mais se fait rassurante. Nous avons averti les parents que nous devons donner priorité à notre liste d’attente interne. Il y a quatre ou cinq enfants qui se sont retrouvés sans place récemment, à la suite de la fermeture de services de garde en milieu familial. Ils auront la priorité et toutes les autres places iront aux anciens des Minis Explorateurs. 

La directrice souligne la grande collaboration entre la MRC de la Matanie, le député Pascal Bérubé, le ministère de la Famille et le Centre de services scolaires des Monts et Marées qui ont tous aidé à ajouter rapidement les 66 nouvelles places.

Toujours 241 enfants en attente

La directrice générale du CPE de la Matanie indique que les enfants qui auront été pris en charge dans la garderie temporaire vont transférer directement dans la quatrième installation, dont l'ouverture est prévue quelque part en 2022.

Ce CPE aura une capacité de 70 places. Brigitte Desrosiers mentionne que les plans avancent et que les appels d’offres pour la construction devraient être lancés cet automne.

Elle précise aussi que c’est ce projet qui permet au CPE d'ouvrir une garderie temporaire puisque le critère pour y avoir droit est d’avoir un projet accepté par le ministère de la Famille.

Il reste toujours 241 enfants sur la liste d’attente en Matanie.

Un homme travaille devant l'édifice en construction.

Même si la construction de la 3e installation du CPE de la Matanie avance bien, des pénuries de matériel en retardent certaines étapes.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Parmi eux, 80 trouveront une place dans la troisième installation située sur le boulevard Dion. Elle devrait être prête idéalement au début décembre.

Ça ne va pas aussi vite qu’on voudrait, explique Brigitte Desrosiers. On fait face à une rareté des matériaux qui nous retarde.

Par ailleurs, Groupe Collegia secteur Matane invite les personnes intéressées à s’inscrire à son parcours de formation rémunéré Travail-études en petite enfance (Nouvelle fenêtre) d’ici au 29 octobre 2021. Il s’agit d’une attestation d’études collégiales (AEC), d’une durée de seize mois qui doit débuter à la mi-novembre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !