•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des gestes antisémites troublent la communauté de North Bay

Une voiture du Service de police de North Bay.

La police de North Bay a ouvert une enquête la semaine dernière.

Photo : Radio-Canada / Mathieu Grégoire

Une vidéo montrant des élèves de l’École secondaire catholique Algonquin en train de faire des saluts nazis et de prononcer des propos haineux à l’endroit du peuple juif sème l'incompréhension à North Bay.

L'incident fait actuellement l'objet d'une enquête du Service de police de North Bay (SPNB), qui avait été informée par un témoin le 16 septembre.

Les policiers ont par la suite été contactés par l’école.

Ce n’est que plus tard qu’ils ont appris que quelqu’un avait filmé l’incident auquel une quinzaine d’adolescents auraient participé, explique l’agent Alain Bédard.

Des policiers se sont rendus à l’école pour identifier les élèves en cause et leur parler, a déclaré M. Bédard. Les parents ont aussi été rencontrés.

Je peux vous dire que le Service de police de North Bay ne tolère pas les incidents qui incitent à la haine concernant tout groupe minoritaire.

Une citation de :Alain Bédard, agent du Service de police de North Bay

L’agent-détective Alain Bédard affirme que selon le Code criminel, lorsque des mineurs sont impliqués dans un acte de délinquance, les conséquences non judiciaires doivent être explorées avant le dépôt d’accusations.

Il précise que les élèves seront fort probablement suspendus par l’école.

Dans une déclaration envoyée par courriel, la porte-parole du Conseil scolaire catholique Franco-Nord, Jacqueline Levesque, affirme que les membres de la direction sont profondément attristés par le comportement d'un groupe d'adolescents qui, bien entendu, doivent subir les conséquences de leurs actes.

L’agent Bédard précise que la police continue d’enquêter pour déterminer si l’intention des jeunes était vraiment d'inciter à la haine envers les juifs, ou s'il s'agissait d'une mauvaise plaisanterie faite par des élèves qui ont besoin d’être sensibilisés.

Une communauté déçue et consternée

C’est très décevant, en tant que membre de la communauté juive de North Bay, déplore Larry Fuld, le trésorier de la synagogue Sons of Jacob.

La communauté juive est partie intégrante de North Bay, pratiquement depuis sa fondation, explique-t-il.

Ce qui est encourageant dans cette histoire, c’est le nombre de personnes qui m’ont contacté pour me dire qu’ils étaient consternés.

Il croit que l’incident sera une occasion pour les jeunes d’apprendre pourquoi ce genre de propos n’est pas acceptable.

J’espère qu’il y aura davantage d’éducation, non seulement à propos de l’Holocauste, mais sur les génocides qui ont été perpétrés à travers l’histoire, et que [les jeunes] puissent comprendre la signification d’un tel geste, que ce n’est pas seulement une plaisanterie.

Une citation de :Larry Fuld, trésorier de la synagogue Sons of Jacob

Selon l’agent Alain Bédard, l’école a déjà commencé les démarches pour sensibiliser les élèves.

C’est ce qu’indique aussi l'agente du marketing et des communications du conseil scolaire : Nous reconnaissons également que l'éducation est essentielle pour changer le tissu social et que ces élèves ont également besoin d'éducation.

L'administration de l'école et celle du conseil scolaire collaborent pour assurer la croissance et la compréhension des élèves, car toute forme d'oppression, de discrimination ou d'antisémitisme n'est pas tolérée dans nos écoles.

Une citation de :Jacqueline Levesque, agente du marketing et des communications du Conseil scolaire catholique Franco-Nord

Le SPNB communiquera prochainement avec la communauté juive pour montrer qu’il prend au sérieux l’incident, note l’agent Alain Bédard.

Présentement, nous ne croyons pas qu’il y ait un danger pour eux, mais on veut travailler pour s’assurer que les jeunes agissent de façon appropriée dans le futur et que ceux-ci comprennent qu’il peut y avoir des conséquences assez sérieuses à ces actions-là.

Larry Fuld, qui a longtemps vécu à Chicago, affirme que de manière générale les résidents de North Bay ne sont pas racistes : C’est dommage que quelques mauvaises pommes viennent ternir une communauté très inclusive.

Je ne me sens jamais en danger à North Bay, conclut le trésorier de la synagogue Sons of Jacob.

Avec les informations de Sam Juric et Kate Rutherford, de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !