•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mairesse de Saint-Mathieu-du-Parc renonce à un second mandat

La mairesse Josée Magny en entrevue

La mairesse de Saint-Mathieu-du-Parc, Josée Magny, rapporte que les menaces et l’intimidation à son endroit sur les réseaux sociaux l'ont incitée à quitter la vie politique (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La mairesse de Saint-Mathieu-du-Parc, Josée Magny, ne sollicitera pas un nouveau mandat aux prochaines élections municipales. Elle en a fait l’annonce, mardi, aux employés de la municipalité.

Mme Magny occupe le siège de mairesse depuis 2017. Elle avait auparavant été conseillère durant douze ans.

Saint-Mathieu-du-Parc est sous administration provisoire depuis la démission de quatre conseillers municipaux. La municipalité a également perdu trois de ses 11 pompiers, irrités par sa gestion du dossier de la régie intermunicipale d’incendie.

La mairesse avait alors fait l’objet de menaces et d’intimidation sur les réseaux sociaux.

Elle dit avoir craint pour sa sécurité, et relie sa décision de quitter la vie politique à cet incident. « Le 17 septembre, à l'ouverture des mises en candidature, j'ai réalisé que j'avais un fardeau incroyable sur les épaules et que je ne me sentais pas capable de continuer. Je me suis choisie. »

Josée Magny ajoute que le comportement des citoyens sur les réseaux sociaux empêche les élus de faire leur travail.

Il faut constamment se battre contre la désinformation.

Une citation de :Josée Magny, mairesse de Saint-Mathieu-du-Parc

Un conseiller dans la course

Josée Magny a demandé au conseiller Pierre Bertrand de prendre la relève afin qu’il poursuive les projets qu’ils ont entamés ensemble.

M. Bertrand a annoncé ce matin qu’il serait candidat à la mairie. Il avait été défait par Josée Magny aux dernières élections municipales, puis avait repris le poste d’une conseillère démissionnaire.

Le candidat souhaite rassurer les électeurs quant au climat de travail de la municipalité et à sa capacité de gouverner. J’espère que les gens ne resteront pas sur ce qui a brassé au mois d’avril à la suite d’un dossier particulier, confie-t-il. Ce n’est pas ça Saint-Mathieu. Saint-Mathieu ça va super bien financièrement...Les employés sont heureux avec les changements qu’on a faits au sein de l’organisation.

L’ingénieur en environnement souhaite instaurer de saines pratiques de gestion dans l’administration municipale.

Il compte mener à terme des projets qu’il a commencés au cours de ce présent mandat comme l’aménagement d’une place publique derrière le presbytère. Il souhaite également revitaliser des espaces verts situés à l’extérieur du village et investir dans la réfection des routes qui sillonnent la municipalité.

Saint-Mathieu-du-Parc compte quelque 1300 habitants. Ce chiffre grimpe à 3500 personnes avec la présence de villégiateurs en haute saison. Selon le candidat, il s’agit d’un défi de taille pour l’administration municipale, car les élus doivent composer avec les demandes des propriétaires de chalets qui divergent de celles des résidents du village.

Avec les informations de Julie Grenon

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !