•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La C.-B. reprendra la publication des avis d’exposition à la COVID-19 dans les écoles

Un élève masqué devant de nombreux élèves dans une cour d'école.

Un système amélioré doit être mis en place dès la fin de cette semaine, affirme la Dre Henry.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

Radio-Canada

Les autorités sanitaires font marche arrière et annoncent qu’elles recommenceront à publier les avis d’exposition et d'éclosion au virus qui cause la COVID-19 dans les écoles de la Colombie-Britannique.

Depuis la dernière rentrée scolaire, la province ne publiait plus ces données comme elle le faisait l’an dernier. Cette décision a suscité de vives inquiétudes chez les parents et les enseignants. Nous vous avons entendu et nous ajusterons le tir, dit la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry.

Au départ, je croyais que notre façon d’annoncer les risques d’exposition causait de l’anxiété, explique-t-elle. Mais nous avons écouté vos doléances, et nous reconnaissons qu’il est important pour les parents de savoir ce qui se passe dans les écoles, et ce, en provenance d’une source d’autorité.

Un système amélioré doit être mis en place dès la fin de cette semaine.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Les enfants bientôt vaccinés?

Cette année, les choses sont un peu différentes, puisqu’une grande partie du personnel dans les écoles est vaccinée, fait valoir la Dre Henry. D'ailleurs, les enfants pourraient aussi être immunisés prochainement, rappelle-t-elle.

La Colombie-Britannique se prépare à déployer le vaccin pour les enfants de 5 à 11 ans, suivant l'avis de Pfizer et BioNtech. Les autorités sanitaires suivent de près l'évaluation protocolaire de Santé Canada et se préparent à un éventuel feu vert, confirme la médecin hygiéniste en chef.

Il s’agit d’une bonne nouvelle. Ça nous donnera un outil de plus pour mieux protéger les enfants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !