•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des portes d’écoles verrouillées en raison de manifestants anti-vaccins en C.-B.

Sur un écriteau accroché aux portes de l'école est écrit en anglais : « école fermée, attendre le directeur ».

Dans des vidéos Facebook, des manifestants expriment leur exaspération face à la vaccination d'enfants de plus de 12 ans, basée sur leur propre consentement.

Photo : Radio-Canada / Christopher Mulligan

Radio-Canada

Les mesures de « confinement et sécurité » ont beau être levées dans les écoles publiques à Salmon Arm, en Colombie-Britannique, leurs portes demeureront verrouillées mardi. La mesure suit l’intrusion de manifestants anti-vaccin dans plusieurs établissements scolaires la semaine dernière.

Le district scolaire du nord de l'Okanagan et de Shuswap encourage ses écoles à garder leurs portes sécurisées par mesure de prévention.

Une supervision accrue sera instaurée dans les cours extérieures lors des récréations et du dîner, assure la directrice du district scolaire, Donna Kriger.

Le district travaille avec la Gendarmerie royale du Canada (GRC) afin d'empêcher les manifestants de se pointer sur les propriétés scolaires, dit-elle.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Honteux

Le ministre de la Sécurité publique de la Colombie-Britannique, Mike Farnworth, a qualifié les événements Salmon Arm de honteux et d'absolument inacceptables.

Des représentants du personnel hospitalier et des directeurs d'école demandent par ailleurs que leurs lieux de travail deviennent des zones où les manifestations sont interdites.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !