•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fromage au village : 25 ans d’existence et des projets d’expansion

Une femme emballe un fromage.

Les projets d'expansion ne manquent pas chez Fromage au village.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu

Fromage au village de Lorrainville célèbre ses 25 ans d’existence. Au fils des ans, l’entreprise est passée de la fabrication de fromage en grains vendu localement à la production d’une vingtaine de variétés de fromage, commercialisées au Québec et en Ontario. Les projets d’expansion demeurent dans la mire des propriétaires.

Il y a 25 ans, Hélène Lessard et son conjoint Christian Barrette décident de transformer leur production de lait en fromage en grains. L’idée fait son chemin et c’est ainsi qu’émerge Fromage au village, le 26 septembre 1996.

Fromage au village, il y a 25 ans, c’est né de l’idée que Christian et moi on voulait utiliser le lait qu’on produisait à la ferme pour en faire du fromage. On voulait mettre en valeur le lait que nous produisons chez nous, chez Ferme au village, raconte Hélène Lessard, aujourd’hui directrice du marketing chez Fromage au village.

Des boîtes du Cru du clocher dans un réfrigérateur d'épicerie.

C'est le Cru du clocher qui a propulsé Fromage au village sur les marchés québécois et ontarien.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Quelques années plus tard, c’est le cheddar au lait cru, le Cru du clocher, qui propulse toutefois l’entreprise vers les marchés québécois et ontarien.

J’aime à dire que pour les Témiscamiens, Fromage au village c’est le fromage en grains frais, mais pour les gens d’ailleurs, Fromage au village est beaucoup plus représenté par le Cru du clocher, affirme Hélène Lessard.

Il représente aussi, pour la femme d’affaires, une de ses plus grandes fiertés.

Ça a amené des expériences que j’ai vécues au niveau de Slow Food, l’Arche du goût entre autres, des conférences que j’ai pu faire en Italie, se réjouit-elle.

La croissance de l’entreprise

Fromage au village est passé de 4 à 25 employés. Ses bassins lui permettent aujourd’hui d’accueillir 6000 litres de lait, contre 1200 en 1996.

En 2017, la fromagerie a d’ailleurs doublé sa production en emménageant dans de nouveaux locaux.

On a fait à travers ces 25 ans-là tellement de belles rencontres, au niveau des employés, des fournisseurs. Une super belle affaire qui est arrivée dans ma vie, c’est quand Anne a annoncé ses couleurs et qu’elle voulait revenir dans cette entreprise, raconte Hélène Lessard.

Hélène Lessard et Anne Barrette brassent du fromage.

Hélène Lessard et Anne Barrette

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

En 2016, Anne Barrette, la fille de propriétaires, fait son entrée dans l’entreprise comme directrice générale. Elle s’occupe notamment de la production de fromage et du développement de nouveaux produits.

Cette année on va attraper le million de litres transformés de lait. Depuis fin août, on fait du fromage biologique, se réjouit Anne Barrette.

Même si ses ambitions demeurent assez secrètes, elle vise l’expansion de ses points de vente, surtout du côté ontarien.

On travaille sur différentes accréditations pour aller chercher d’autres clients, ce qui pourrait nous permettre de rentrer chez Costco et même chez Walmart, donc on travaille là-dessus, ajoute-t-elle.

Des fromages fins vieillissant sur des tablettes.

Fromage au village produit maintenant une vingtaine de variétés de fromages.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Il faut 100 kilos de lait pour produire 10 kilos de fromage. Malgré l’expansion de l’entreprise, la fabrication du fromage demeure artisanale. Chaque bloc, chaque meule est manipulée et emballée à la main.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !