•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta demande l’aide du fédéral pour faire face à la 4e vague de COVID-19

Une infirmière portant de l'équipement de protection se penche au-dessus du lit d'un patient.

L'Alberta demande notamment du personnel pour les soins intensifs.

Photo : Associated Press / Jefferson Bernardes

Radio-Canada

Le ministre albertain des Affaires municipales, Ric McIver, a demandé mardi matin l’aide du gouvernement fédéral pour faire face à la montée des cas de COVID-19 et soulager les hôpitaux de la province.

Dans une lettre, il demande à Ottawa d’aider l’Alberta à transférer des patients en dehors de la province, par exemple en augmentant les ressources d’évacuation médicale aérienne.

Il demande aussi au fédéral d’envoyer à Services de santé Alberta (AHS) plus de personnel essentiel, notamment des infirmières pour les unités de soins intensifs et des inhalothérapeutes.

Une assistance fédérale dans ces deux domaines a le potentiel d’apporter un soulagement important à notre système de santé. Nous sollicitons une réunion immédiate [avec Ottawa] pour discuter de ces besoins, écrit le ministre.

Pourtant, le ministre fédéral de la Sécurité publique et destinataire de cette lettre, Bill Blair, indique dans un gazouillis que des fonctionnaires fédéraux sont en discussion avec leurs homologues albertains à ce sujet depuis la semaine dernière.

J’ai été clair : une requête sera approuvée lorsqu’elle sera reçue. Nous allons travailler ensemble afin de fournir [de l’aide] à la population à travers l’Alberta, assure-t-il.

Le porte-parole en matière de santé pour l'opposition officielle néo-démocrate, David Shepherd, reproche au gouvernement provincial d’avoir attendu après les élections fédérales pour prendre cette décision.

Le Parti conservateur uni se concentre une fois de plus sur la politique plutôt que sur le prix terrible que les Albertains paient en ce moment avec des admissions aux unités de soins intensifs records et l’annulation de milliers d'interventions chirurgicales, déplore-t-il par voie de communiqué.

294 patients aux soins intensifs

Les unités de soins intensifs de la province sont remplies à 88 % de leur capacité, révèle au même moment AHS. En excluant les lits d'appoint qui ont été ajoutés, cette proportion bondit à 170 %.

L’agence de santé publique dénombre 294 patients aux soins intensifs, dont la majorité souffre de la COVID-19.

Aucun protocole de triage n’est encore en vigueur, mais AHS affirme qu'elle prépare son personnel à cette éventualité si le système de santé est poussé au-delà de ses limites.

Lundi, 954 personnes étaient hospitalisées en raison de la COVID-19 en Alberta, ce qui représente un sommet jamais atteint depuis le début de la pandémie dans la province.

La fin de semaine dernière, quatre syndicats demandaient au premier ministre Jason Kenney d’appeler en renfort l’armée et la Croix-Rouge dans la province pour lutter contre la quatrième vague.

Pour le moment, aucun patient n’a dû être transféré dans une autre province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !