•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des organismes fransaskois poursuivront leur travail avec le nouveau gouvernement

La drapeau canadien et le drapeau fransaskois flottent au vent.

La campagne électorale aura permis de faire connaître les priorités des francophones à travers le pays, selon le président de l'Assemblée communautaire fransaskoise. (archives)

Photo : Radio-Canada / Trevor A Bothorel

Radio-Canada

Au lendemain des élections fédérales, où les conservateurs ont remporté toutes les circonscriptions de la Saskatchewan, des représentants d’organismes fransaskois assurent qu'ils continueront de travailler avec le nouveau gouvernement libéral minoritaire.

Puisque le gouvernement sera formé par les libéraux, le président de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), Denis Simard, affirme qu'on ne va pas perdre de temps à se créer une relation, car son organisme entretenait déjà de très bonnes relations avec le gouvernement libéral précédent.

C’est sûr que ça va accélérer les choses. On va pouvoir se remettre au travail rapidement.

Selon M. Simard, il était prévisible que les conservateurs soient réélus en Saskatchewan, dans cette province qui joue le jeu de vouloir contrer le gouvernement fédéral.

Denis Simard estime toutefois que ces cinq semaines de campagne électorale lui ont permis de travailler avec tous les partis et tous les candidats, afin de faire connaître la communauté francophone à travers le pays et faire connaître nos priorités.

Il dit vouloir continuer à informer tous les partis, car même si la province est bleue, la communauté fransaskoise demeure et nous devons travailler avec le Parti conservateur qui va représenter notre province. Donc c'est important toujours d'avoir un dialogue ouvert.

Denis Simard s’attend énormément dans les 100 prochains jours à ce que le projet de loi C-32 sur les langues officielles continue d’avancer.

Même son de cloche pour le directeur général de l’Association jeunesse fransaskoise (AJF), Julien Gaudet. Il estime que beaucoup de travail a été fait par les jeunes et la communauté pour la modernisation de la Loi sur les langues officielles. [C'est important] de pouvoir continuer ce travail avec le gouvernement en place.

Même si les résultats de ces élections ne changent pas grand-chose, Julien Gaudet dit qu’il est important dans une démocratie de valider les opinions du peuple, et que les citoyens exercent leur droit de vote. On ne peut pas dire que cela n'en vaut pas la peine.

Selon M. Gaudet, il est important d'encourager la jeunesse à s'engager dans sa communauté, de s'engager comme citoyen. C’était important que les jeunes aient la chance de se prononcer.

La démocratie n' a aucun prix.

Une citation de :Denis Simard, président de l’Assemblée communautaire fransaskoise

Les élections ont peut-être coûté cher, mais l’acte démocratique de voter librement n'existe pas partout dans le monde, poursuit Denis Simard.

Selon lui, même si on se plaint, on est choyé au Canada d’avoir un système transparent où chaque citoyen a une voix qui compte dans notre démocratie.

Avec les informations d'Elsie Miclisse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !