•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des attentes pour le Manitoba après la réélection des libéraux

Justin Trudeau, entouré d'enfants, tient un moule à biscuit en forme de dinosaure

La gestionnaire de la Coalition francophone de la petite enfance du Manitoba, Joanne Colliou, met en doute l'entente avec le fédéral pour rejoindre le programme national de garde d'enfants.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Au lendemain de la réélection du Parti libéral de Justin Trudeau, plusieurs acteurs espèrent l’avancement de certains dossiers au Manitoba.

Récemment, le Manitoba s'est entendu avec le fédéral pour rejoindre le programme national de garde d'enfants prévu au budget 2021. Les parents manitobains paieront 10 $ par jour en moyenne pour une place régulière en garderie d’ici 2023, selon l’entente

Les acteurs du milieu de la petite enfance de la province espèrent une concrétisation de cette entente

De son côté, la gestionnaire de la Coalition francophone de la petite enfance du Manitoba, Joanne Colliou, reste prudente.

Sans un programme de qualité, le 10 $ par jour, qu’est-ce que ça va donner?

Une citation de :Joanne Colliou, gestionnaire de la Coalition francophone de la petite enfance du Manitoba

Mme Colliou déplore que l’annonce gouvernementale ne contienne pas des solutions visant une vraie qualité  dans les services de garde. Elle souhaite que les parents comprennent qu’un personnel éduqué et un personnel qui est bien rémunéré permettent d'avoir des services de garde de qualité.

La vaccination des Canadiens

La docteure en immunologie et virologie de l'Université du Manitoba, Julie Lajoie, se réjouit de la volonté du Parti libéral du Canada (PLC) de rendre la vaccination obligatoire pour les fonctionnaires fédéraux, y compris ceux travaillant au Manitoba.

La vaccination obligatoire [contre la COVID-19 ] pour les fonctionnaires fédéraux [ ] va faire mousser la vaccination. Ce dont on a besoin, présentement, c’est que le plus grand nombre de gens se fasse vacciner, dit-elle.

Par ailleurs, le vice-président des affaires nationales de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI), Jasmin Guénette explique qu’avec la pandémie, les entreprises ont besoin d’une stabilité.

M. Guénette souhaite le maintien de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) ainsi que de la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer (SUCL) dont pourraient bénéficier les entreprises à l’échelle du pays incluant celles du Manitoba.

Avec les informations d’Abdoulaye Cissoko

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !