•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des syndicats de la fonction publique fédérale satisfaits du résultat de l’élection

Une affiche indique dans quelle direction se trouve les tours A, B et C.

Des syndicats de la fonction publique canadienne disent être relativement satisfaits du résultat du scrutin fédéral.

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

Des syndicats de la fonction publique canadienne, soit l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC) et l’Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), sont somme toute satisfaits du résultat du scrutin fédéral. Cependant, ils ont l’intention de veiller à ce que le gouvernement libéral minoritaire respecte ses promesses de campagne.

Au lendemain du jour du vote, le vice-président national de l’IPFPC, Stéphane Aubry, affirme que son syndicat est assez content du résultat de l’élection fédérale. C’est un gouvernement qu’on connaît, ajoute-t-il du même souffle.

Puisque peu de changements ont été apportés à la carte électorale fédérale, M. Aubry estime que le gouvernement devrait être en mesure de reprendre vite ses activités pour adresser les questions pressantes, dont la quatrième vague, les problèmes avec le système de paie Phénix et la sous-traitance dans la fonction publique.

Stéphane Aubry soutient qu’il sera utile et pertinent pour son syndicat qu’il y ait un gouvernement minoritaire à Ottawa, car, selon lui, cette situation permettra à l’IPFPC de faire avancer ses dossiers et ses demandes et, ainsi, de tirer son épingle du jeu.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Le vice-président exécutif régional de la Région de la capitale nationale à l'AFPC, Alex Silas, affirme que l'issue de ces élections fédérales ne changera pas la stratégie employée par son syndicat à la table des négociations.

L’élection d’un gouvernement minoritaire libéral représente-t-elle une bonne ou une mauvaise nouvelle pour le syndicat? C'est une bonne question... Cela aurait pu être pire, répond Alex Silas. Cependant, le syndicat entend veiller à ce que les libéraux respectent leurs promesses faites au cours de cette campagne électorale, ajoute-t-il.

Alex Silas attend du gouvernement et du Conseil du Trésor qu’ils négocient de bonne foi avec le syndicat et qu’ils respectent les droits des travailleurs de la fonction publique.

Interrogé pour savoir si la mention du respect des droits des travailleurs faisait allusion à la vaccination obligatoire des fonctionnaires fédéraux, Alex Silas répond que non. Il poursuit en disant que la position de l’AFPC à ce sujet n’a pas changé depuis l’annonce. Il souhaite toutefois qu’il y ait des consultations avec le Conseil du Trésor avant l’entrée en vigueur de la mesure.

Avec des informations de Marie-Lou St-Onge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !