•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Important vol de bleuets sauvages dans une ferme familiale de T.-N.-L.

Des bleuets dans un champs.

Les copropriétaires de la ferme ont été contraints d’annuler des commandes importantes à la suite de ce vol.

Photo : Gracieuseté de Nancy White

Radio-Canada

Les propriétaires de la ferme familiale Brown étaient soulagés que leurs bleuets sauvages aient résisté à l’ouragan Larry. Ils ont toutefois eu un énorme choc samedi, lorsqu’ils ont voulu effectuer leur récolte.

Situé à 40 km de Saint-Jean de Terre-Neuve, une grande partie de leur champ était désert : des voleurs avaient déjà récolté la totalité des fruits sur environ trois hectares appartenant à Nancy White et Justin Brown.

Il ne restait plus aucune baie sur les buissons, raconte Nancy White. Nous étions bouleversés et avons marché autour, incrédules.

Un champs de bleuets sans bleuets. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Plus de trois hectares de la ferme ont été récoltés à l’insu des propriétaires.

Photo : Facebook - Brown's Family Farm

Les deux propriétaires ont acheté leur terre en 2018. Depuis, ils travaillent très fort pour l'entretenir. Ils font pousser des bleuets sauvages, une variété qui diffère de ceux retrouvés majoritairement dans les supermarchés.

Nancy White affirme qu’il est difficile de déterminer le nombre exact de fruits volés, mais elle estime que la perte pourrait s’élever à 3000 livres.

Puisqu’il s’agit d’une quantité importante, elle croit que le voleur a eu devant lui beaucoup de temps, beaucoup de coéquipiers, et accès à de l’équipement professionnel.

D’après elle, les coupables vendront probablement leurs bleuets sauvages à un grossiste ou, s’ils sont bien équipés, les transformeront eux-mêmes.

Interdiction d’accès

Ce n’est pas la première fois que les agriculteurs de la ferme familiale Brown font face à des personnes qui cueillent leurs bleuets sauvages, malgré la clôture en place et les panneaux dissuadant les intrus.

Normalement, du moins, il s’agit d'individus qui partent rapidement lorsqu’on le leur demande.

Avec ce vol à grande échelle, Nancy White et Justin Brown chercheront néanmoins de nouveaux moyens pour sécuriser la ferme.

Nancy White et Justin Brown, copropriétaires de la ferme familiale Brown.

Nancy White et Justin Brown, copropriétaires de la ferme familiale Brown.

Photo : gracieuseté de Nancy White

Je ne crois pas qu’ils réalisent ce qu’ils ont fait. Peut-être que oui. Nous aimerions vraiment que les gens respectent les terres des agriculteurs.

Une citation de :Nancy White, copropriétaire de la ferme familiale Brown

C’est que ce vol est un coup dur pour l’entreprise familiale et les copropriétaires ont été contraints d’annuler des commandes importantes.

Nous allons avoir des défis devant nous, conclut Nancy White.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !