•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Diane Lebouthillier fière du travail accompli

Diane Lebouthillier discute avec des partisans dans l'attente des résultats définitifs.

Diane Lebouthillier en discussion, lundi soir, avec des partisans dans l'attente des résultats définitifs.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

La députée élue a l’habitude des longues soirées électorales. Ce troisième scrutin n’a pas fait exception. Sa victoire a finalement été confirmée au début de la nuit.

On est très contents d’avoir eu les résultats qu’on a eus, a commenté Diane Lebouthillier.

Elle explique avoir travaillé beaucoup durant la campagne à faire valoir le travail accompli lors de son dernier mandat. J’avais constaté, lors de la campagne précédente, dit-elle, que les gens étaient peu au courant de tout le travail effectué dans le premier mandat.

Elle a donc misé cette fois-ci sur l’information et mis en ligne un site Internet où il était possible pour chaque citoyen de savoir combien le gouvernement fédéral avait investi dans sa municipalité. J’en ai beaucoup entendu parler lors de mes tournées dans le comté, souligne Mme Lebouthillier.

La députée estime avoir beaucoup fait pour sortir le comté du marasme.

Elle fait valoir qu'avant son élection comme députée, la Gaspésie était délaissée par le gouvernement fédéral. Personne ne parlait de nous. J’ai vu aussi cette élection, personnellement, comme si on s’arrachait littéralement la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. On ne serait pas le trophée de chasse qui allait encore se ramasser dans l’oubli avec un parti d’opposition.

Elle se dit donc fière de l’appui obtenu.

Les gens ont rempli leur part du contrat, c’est à moi de remplir la mienne.

Une citation de :Diane Lebouthillier, députée fédérale de Gaspésie-Les Îles-de-la-Madeleine

La députée souligne qu’elle va continuer son travail pour que la Gaspésie se démarque encore plus. On voit depuis 2015 qu’on est vraiment en développement. On fait partie de la relance économique. J’ai le plus beau comté au monde. On a tous les atouts pour progresser tout en respectant l’environnement.

Certains dossiers lui apparaissent plus importants que d’autres, dont la réforme de l’assurance-emploi et la pénurie de main-d'œuvre. C’est vraiment une priorité parce que c’est ce qui nuit actuellement au développement des régions.

La députée, qui est aussi ministre du Revenu national, ignore pour le moment si Justin Trudeau lui confiera une fonction ministérielle dans son prochain cabinet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !