•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Libéraux gardent l’Île, le vote pour les verts s’effondre

Sean Casey

Le député de la circonscription de Charlottetown à la Chambre des Communes, Sean Casey.

Photo : Radio-Canada

Laurent Rigaux

À l’Île-du-Prince-Édouard, les libéraux de Justin Trudeau ont conservé toutes leurs circonscriptions pour une neuvième fois en onze élections, lundi soir. Le parti conservateur échoue à prendre Charlottetown et Egmont, tandis que les verts ne réussissent toujours pas à reproduire leurs succès provinciaux à l'échelon suivant.

À Charlottetown, ce qui était différent, c’était le niveau d’organisation, d’effort des conservateurs, commente le député de Charlottetown à la Chambre des communes, Sean Casey. Réélu par une majorité confortable, il note toutefois que la présence de Doug Currie face à lui a représenté un défi.

C’était la première fois que j’avais un adversaire qui avait gagné dans le passé, poursuit-il, tout en affirmant qu'il n'avait pas de crainte de perdre son siège, avec une marge assez confortable dans les sondages.

Je n'avais pas peur, mais probablement un peu d'inquiétude.

Une citation de :Sean Casey

Je pensais que Doug Currie allait faire mieux, relève Chris d'Entremont, député réélu dans Nova-Ouest, en Nouvelle-Écosse.

S'ils n'ont obtenu aucun siège à l'Île, les conservateurs gagnent cependant du terrain en Atlantique. Le parti, qui détenait quatre sièges dans la région au moment de la dissolution de la Chambre des communes, a remporté jusqu’ici sept circonscriptions, selon les résultats préliminaires.

C'est la pêche aux homards qui mène nos communautés rurales et côtières. Ils sont vraiment concernés par la conservation du homard et la façon dont le gouvernement a géré la situation, explique Chris d'Entremont. Le député réélu avance comme explication à la contreperformance des libéraux en Nouvelle-Écosse un manque de leadership du gouvernement et de la ministre Bernadette Jordan sur ce dossier.

On est des conservateurs!, lance-t-il quand on l'interroge sur la différence entre les opinions conservatrices dans l'ouest et dans l'est, où elles seraient plus progressistes. On veut des budgets équilibrés, mais dans l'est, on voit qu'on doit travailler ensemble pour trouver des solutions pour le logement, la santé, beaucoup d'autres choses qui sont progressistes, complète-t-il.

Anna Keenan, candidate verte dans Malpèque, fait part quant à elle de sa déception. Représentant l'opposition officielle à l'assemblée provinciale, le Parti vert n'arrive pas à transformer l'essai dans la province lors des élections fédérales.

Ce n’est pas le résultat que nous attendions. Nous avons senti un fort soutien aux portes, mais cela n’a pas suffi, note-t-elle. La candidate confie que les polémiques au sujet du leadership de la cheffe, Annamie Paul, ont sans aucun doute pesé dans la décision des électeurs. C’est une année difficile pour être vert, c’est vrai. Nous sommes allés à cette élection avec beaucoup de problèmes dans le parti et c’était difficile à surmonter.

Bien que le Nouveau Parti démocratique ait pu faire des gains à l’échelle nationale, où il remporterait 25 sièges, il demeure un parti marginal à l’Île-du-Prince-Édouard. Aucune candidate du NPD n’a pu s’approcher de la position de tête, le meilleur résultat étant enregistré par Margaret Andrade dans Charlottetown, avec 11 %, en troisième position devant les verts.

C'est difficile cette année d'avoir les bénévoles, pour faire le travail en avance. Je sais que notre expérience des élections est un peu difficile, mais je pense que notre message est d'actualité, estime Joe Byrne, ex-candidat du NPD aux élections fédérales de 2019.

Si à Charlottetown, les principaux enjeux entendus dans la bouche des électeurs sont la santé et le logement, Sean Casey affirme qu'au niveau national, le défi le plus important, c'est probablement le changement climatique. C'est le défi de notre génération.

Avec les informations de Denis Duchesne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !