•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Possible vaccination obligatoire pour les employés des foyers de soins en N.-É.

L'entrée d'un immeuble de 9 étages.

Le PDG du foyer de soins Northwood, à Halifax, prévient que la vaccination obligatoire entraînerait un manque de main d'œuvre.

Photo : CBC/Robert Guertin

Radio-Canada

La ministre des Aînés et des Soins de longue durée de la Nouvelle-Écosse, Barbara Adams, a signalé lundi qu’une politique de vaccination obligatoire pour le personnel des établissements de soins de longue durée pourrait être annoncée la semaine prochaine. Cette annonce fait suite à un récent cas de COVID-19 détecté dans le foyer de soins Northwood, à Halifax.

Bien que Barbara Adams qualifie cette option comme étant dramatique, elle et le médecin hygiéniste en chef de la province, le Dr Robert Strang, se sont rencontrés la semaine dernière pour en discuter. Ils communiqueront sous peu leurs recommandations au premier ministre Tim Houston.

La semaine dernière, un cas de COVID-19 a été confirmé au sein du personnel du foyer de soins Northwood. Cet établissement a subi la plus grosse éclosion de COVID-19 de toute la province, au début de la pandémie au printemps 2020. Cinquante-trois personnes y ont laissé leur vie.

La PDG du foyer Northwood, Janet Simm, indique que l’infection du mois de septembre 2021 a été identifiée lors d’un test de dépistage de routine. Aucune autre personne n’est atteinte du virus.

Pour des raisons confidentielles, elle ne peut pas confirmer s’il s’agit ou non d’une personne vaccinée. À Northwood, 88 % des 400 employés ont reçu leur double dose.

Janet Simm croit que la vaccination obligatoire créerait des problèmes au sein de ses employés.

Une vue aérienne du foyer de soins Northwood.

L'éclosion de COVID-19 dans le complexe de soins Northwood à Halifax a fait 53 victimes l'an dernier

Photo : Radio-Canada / Steve Lawrence

Pour le moment, nous allons continuer à faire preuve de vigilance et à suivre les protocoles en place. Quand elle sera lancée le 4 octobre, nous évaluerons alors la politique de vaccination obligatoire, dit-elle.

Dans tous les cas, Northwood n’a aucune intention, à ce stade, d’alléger ses protocoles comme le port du masque, l’équipement protecteur, ou les tests de dépistage.

Nous travaillons avec une population très vulnérable et nous estimons faire partie des endroits qui doivent continuer à faire preuve d’une grande prudence, explique Janet Simm.

Elle indique continuer à encourager son personnel à se faire vacciner. Des séances de vaccinations ont également lieu dans l’enceinte de l'établissement.

Pénurie de main-d’œuvre

La directrice générale de l’Association des foyers de soins de la Nouvelle-Écosse (Nursing Homes of Nova Scotia Association), Michele Lowe, croit également que la vaccination obligatoire des employés d’établissement de soins de longue durée créerait plus de problèmes de main-d’œuvre.

Nous éprouvons déjà en ce moment des difficultés à trouver de la main-d’œuvre, avance-t-elle.

De plus, un récent sondage fait par son association a révélé que la plupart de ses membres non vaccinés quitteraient leur poste actuel s’ils étaient astreints à la vaccination obligatoire.

Nous ne pouvons pas nous permettre qu’un de nos employés quitte un établissement de soins de longue durée pour aller travailler dans d’autres établissements de soins de santé qui n’imposent pas la vaccination.

Une citation de :Michele Lowe, directrice générale de l’Association des foyers de soins de la Nouvelle-Écosse (Nursing Homes of Nova Scotia Association)

Selon Michele Lowe, si le gouvernement va de l’avant avec cette mesure sanitaire, il doit également rendre la vaccination obligatoire à tous les travailleurs de la santé de la province. Pas seulement ceux dans les établissements de soins de longue durée.

Une dose supplémentaire pour protéger les aînés ?

Michele Lowe ajoute que demander une preuve de vaccination aux visiteurs est également une situation délicate.

Elle souligne que la visite d’un aîné n’a rien à voir avec une sortie au restaurant : un lien émotionnel est en jeu.

Un homme âgé seul regarde depuis une fenêtre vers l'extérieur

Il y a 129 cas de COVID-19 en Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada

Si l’on doit commencer à refuser l’accès aux gens, c’est vraiment injuste pour tout le monde, dit-elle.

Northwood est la preuve tangible que les vaccins fonctionnent et que nous sommes en mesure de protéger la population vulnérable malgré le nombre croissant de cas dans la communauté.

Une citation de :Michele Lowe, directrice générale de l’Association des foyers de soins de la Nouvelle-Écosse

Mardi, une rencontre entre la santé publique et les établissements de soins de longue durée de la province aura lieu.

Des discussions sont en cours sur la possibilité d’offrir une troisième dose de vaccin aux résidents de ces établissements.

La Nouvelle-Écosse recense 55 nouveaux cas de COVID-19 entre vendredi et lundi, pour un total de 129 cas actifs dans la province.

Avec les informations d’Aly Thomson de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !