•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Circonscription de Trois-Rivières : trop serrée pour déclarer un vainqueur

Les visages des trois candidats durant une entrevue.

De gauche à droite, les candidats dans Trois-Rivières : le conservateur Yves Lévesque, le libéral Martin Francœur et le bloquiste René Villemure.

Photo : Radio-Canada

La lutte est si serrée dans la circonscription de Trois-Rivières qu’aux petites heures du matin, mardi, aucun gagnant n’avait encore été annoncé. Trois candidats se disputent chaudement ce siège.

À 6 h du matin mardi, le candidat du Bloc québécois, l'éthicien René Villemure, avait une mince avance de 48 voix au moment où 242 des 245 boîtes de scrutin avaient été dépouillées.

Le candidat du Parti conservateur et ancien maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, se trouvait juste derrière le bloquiste. Les deux candidats se sont échangé la tête pendant la nuit.

Le candidat du Parti libéral du Canada et ancien éditorialiste du Nouvelliste, Martin Francœur, était troisième avec plus de 800 voix de moins que le meneur, René Villemure.

Yves Lévesque avec des militants qui portent des masques.

Le candidat conservateur dans Trois-Rivières, Yves Lévesque, le soir des élections fédérales

Photo : Radio-Canada

Pour suivre le dépouillement des votes, cliquez ici.

Aucun vote envoyé par la poste n’a encore été comptabilisé, ce qui pourrait changer la donne. Tout porte donc à croire que le gagnant ne sera pas connu avant quelques jours.

René Villemure regarde la télé assis, les bras croisées.

Le candidat bloquiste dans Trois-Rivières, René Villemure, surveillait de près les résultats lundi soir dans un restaurant trifluvien.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Résultats préliminaires

Candidats

Pourcentage des votes

René Villemure (Bloc québécois)

29,6 %

Yves Lévesque (Parti conservateur)

29,5 %

Martin Francoeur (Parti libéral du Canada)

28,1 %

Martin Francœur la main sur le cœur qui entre dans une salle.

Le candidat libéral dans Trois-Rivières Martin Francœur à son arrivée au local où étaient rassemblés les militants le soir des élections.

Photo : Radio-Canada

Au moment de la dissolution de la Chambre des communes, Trois-Rivières était détenue par le Bloc québécois. La députée sortante, Louise Charbonneau, avait créé la surprise en remportant la circonscription qui arborait les couleurs du Nouveau Parti démocratique (NPD) depuis huit ans.

Yves Lévesque, qui tentait sa chance pour la première fois sur la scène fédérale, avait terminé troisième derrière les candidates bloquiste et libérale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !