•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Longue attente dans Kanata-Carleton avant de couronner la libérale Jenna Sudds

Jenna Sudds salue à ses partisans qui l'applaudissent.

Jenna Sudds est parvenue à conserver Kanata-Carleton pour les libéraux.

Photo : Radio-Canada / Natalia Goodwin

Radio-Canada

L'attente a été longue, mais la candidate libérale Jenna Sudds a finalement vu sa victoire confirmée dans Kanata-Carleton aux petites heures du matin. Ailleurs, le statu quo l’a emporté.

La conseillère municipale de la Ville d’Ottawa a battu de justesse sa rivale conservatrice Jennifer McAndrew.

Jennifer McAndrew en discussion dans un box pour chevaux.

La candidate conservatrice Jennifer McAndrew en campagne.

Photo : Facebook/Jennifer McAndrew

Jenna Sudds succède ainsi à la députée libérale sortante Karen McCrimmon qui avait décidé de ne pas se représenter après deux mandats.

Statu quo dans les autres circonscriptions

Dans les autres circonscriptions d’Ottawa et de l’est ontarien, aucune surprise n’est venue marquer la soirée de lundi. Les députés sortants sont parvenus à conserver leur siège.

À Orléans, l’ancienne députée provinciale Marie-France Lalonde a été réélue.

De façon locale, ça va être très important la nouvelle construction du nouveau MIFO, c’est un engagement que j’ai pris de les aider par rapport à leur demande de financement au niveau fédéral. C’est un centre qui a 42 ans. On a besoin d’une nouvelle construction. Ça, c’est une des grandes questions, non seulement au niveau de la francophonie, mais des jeunes et des aînés, a-t-elle réagi.

Ottawa-Vanier demeure un château fort libéral, avec la réélection de Mona Fortier. Depuis sa création en 1933, la circonscription d’Ottawa-Est, devenue Ottawa-Vanier en 1973, a toujours fait confiance au Parti libéral du Canada.

Je me sens bien. Je suis vraiment émue parce que ma famille est avec moi ce soir, ainsi que les bénévoles. On va célébrer et puis, demain, on va recommencer à travailler, a-t-elle dit. On a un plan pour lutter contre la pandémie, contre les changements climatiques, [assurer du] logement évidemment, surtout dans Ottawa-Vanier. Je vais me concentrer sur la mise-en-œuvre de ce plan.

Mona Fortier, tout sourire, au podium.

Mona Fortier était très heureuse de sa réélection dans un château fort libéral.

Photo : Radio-Canada / Antoine Trépanier

Mona Fortier a fait son entrée en politique fédérale, en 2017, à l’issue d’une élection partielle provoquée par le décès du député libéral Mauril Bélanger. Ministre de la Prospérité de la classe moyenne et ministre associée des Finances lors du précédent mandat libéral, elle a défendu la tenue de l'élection qui s'achève.

Il fallait qu’on parle aux Canadiens. Il fallait savoir comment ils voulaient qu’on aille de l’avant sur les façons de finir de vaincre la pandémie et sur les façons de mettre de l’avant nos investissements pour une reprise économique. Le peuple canadien a confirmé qu’on va le faire dans un gouvernement minoritaire, a-t-elle réagi.

Un nouveau visage dans Ottawa-Centre

Même si la couleur de la circonscription ne change pas, les électeurs d’Ottawa-Centre auront un nouveau représentant à la Chambre des communes. L’ancien procureur général de l’Ontario succède à Catherine McKenna qui avait décidé de ne pas se représenter.

Malgré les efforts du Nouveau Parti démocratique (NPD) pour récupérer cette circonscription détenue par Paul Dewar de 2006 à 2015, Angella MacEwen n’a pas réussi à convaincre les électeurs.

Yasir Naqvi.

Yasir Naqvi, candidat libéral élu dans Ottawa-Centre.

Photo : Radio-Canada

Pendant sa campagne, Yasir Naqvi a misé sur la relance économique post-pandémie parmi ses priorités électorales, à l’instar de sa rivale conservatrice Carol Clemenhagen.

Ailleurs à Ottawa, le conservateur Pierre Poilievre a été réélu dans Carleton, circonscription qu’il représente depuis 2004. Les libéraux Chandra Arya, dans Nepean, Anita Vandenbeld, dans Ottawa-Ouest-Nepean, David McGuinty, dans Ottawa-Sud ont été réélus.

Dans l’est ontarien, le conservateur Eric Duncan conserve Stormont-Dundas-South Glengarry. Dans Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin a été réélu pour un troisième mandat.

Francis Drouin avec deux autres personnes et des pancartes à son nom.

Le libéral Francis Drouin en compagnie de ses parents, Yves et Nicole Drouin.

Photo : Radio-Canada / Denis Babin

C'est certain qu'après deux mandats, on accumule des décisions qui ne sont pas toujours populaires, je pense notamment durant la pandémie. Pour moi, au niveau local, je suis toujours resté près des gens. Je pense que c'est ma force, a-t-il commenté en entrevue. L'accès à la main-d'œuvre, c'est un problème majeur chez nous. Pour ma part, c'est de remettre une table de concertation juste pour tisser des liens entre les intervenants qui recherchent des emplois et des intervenants qui connectent des gens avec des emplois. C'est un enjeu majeur. [Vous et moi] en avons parlé pendant la campagne. C'est une question dont j'entends parler assez souvent. Toute la question du logement. Je pense que c'est un problème complexe.

Avec les informations de Rémi Authier, de Denis Babin et d’Antoine Trépanier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !