•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« On n’a même pas voté encore, c’est décourageant! »

Des gens attendent en file à l'extérieur d'un édifice.

L'attente était longue pour aller voter au Centre communautaire du Plateau à Montréal.

Photo : Radio-Canada

L’engouement pour les élections fédérales a occasionné de longues files d’attente dans certains bureaux de scrutin, notamment à Montréal, si bien que certains électeurs n’ont pas pu exercer leur droit de vote.

Au Québec, les bureaux de vote avaient comme directive de fermer à 21 h 30 (HAE).

Arrivé à son bureau de vote au Centre communautaire du Plateau, sur le Plateau-Mont-Royal à Montréal, un homme rencontré par Radio-Canada a raconté avoir rebroussé chemin en raison de la trop longue attente.

Arrivé à 21 h 15, il a attendu 35 minutes avant de quitter les lieux. Il reconnaît que la COVID-19 a compliqué les opérations et qu’il y a un manque de personnel, mais il estime qu’on aurait dû davantage promouvoir les autres manières d'exercer son droit de vote.

Où Élections Canada a manqué, à mon point de vue, c’est qu’il aurait dû insister et pousser les électeurs à aller voter par anticipation – moi, je serais allé par anticipation si j’avais su ça – ou par courrier. Si j’avais su ça, c’est sûr que je l’aurais fait.

Sa conjointe s’est découragée devant l’attente interminable et n’est pas venue exercer son droit de vote. On est septuagénaires. C’est la première fois de notre vie qu’on ne vote pas. C’est sérieux, a-t-il affirmé.

La couleur du gouvernement avant même d'avoir voté

À 22 h 24, lorsque Radio-Canada a annoncé que le prochain gouvernement fédéral sera libéral, des électeurs encore présents ont poussé des soupirs de découragement dans la file. On n’a même pas voté encore, c’est décourageant!, a lancé une personne.

Radio-Canada a parlé avec un électeur qui est sorti du Centre communautaire du Plateau vers 22 h après avoir voté, alors qu’il était arrivé sur place à 20 h.

Un autre électeur, Sylvain Lacasse, nous a fait parvenir ce message : Aujourd’hui, j’ai dû renoncer à mon droit de vote dans Laurier–Sainte-Marie. Il y avait au moins deux heures d’attente aux deux moments où je suis passé à mon bureau de votre au Centre du Plateau sur le boulevard Saint-Joseph. Ridicule. J’ai rebroussé chemin.

Denis Rouleau, un électeur, a aussi éprouvé des difficultés à voter au Centre communautaire du Plateau.

Il y a des centaines de personnes en ligne. Incapable de voter. J'ai 37 ans. J'ai toujours voté depuis mes 18 ans. Je n'ai jamais eu plus de quatre personnes en ligne devant moi! J'habite à côté. Je m'y suis rendu à six reprises aujourd'hui pour tenter d'aller voter, dont une fois dès 9 h 30. Toujours des centaines de personnes en ligne et ça n'avance pas. Deux de mes voisins m'ont dit qu'ils ne voteront pas pour ces raisons! Moi, je vais y retourner une dernière fois après 21 h. C'est aberrant, a-t-il déploré.

Il n’y a pas qu’au Centre communautaire du Plateau où l’attente était longue. À l’école Laurier, aussi située sur le Plateau-Mont-Royal, les files s’étiraient.

Je souhaitais voter, mais suis tombé sur une file de plusieurs centaines de mètres au 505, rue Laurier Est, à Montréal [l’école Laurier]. Le délai d’attente est d’au moins deux ou trois heures. Ne pouvant attendre, je considère que je me fais voler mon vote, a affirmé François Chevalier, un électeur.

En Ontario, la situation était similaire à certains endroits, dont dans la circonscription de Toronto-Centre, où les électeurs ont notamment attendu plus d’une heure pour voter.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !