•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Bernier de nouveau battu en Beauce

Le chef du Parti populaire du Canada Maxime Bernier et sa femme Catherine Letarte.

Le chef du Parti populaire du Canada Maxime Bernier s'est adressé à ses partisans réunis à Saskatoon après avoir appris sa défaite.

Photo : La Presse canadienne / Liam Richards

Pour une deuxième élection consécutive, le chef du Parti populaire du Canada (PPC) Maxime Bernier a été battu lundi dans sa circonscription de Beauce.

Le Beauceron a de nouveau perdu son pari de faire son entrée au parlement à Ottawa en terminant derrière son adversaire conservateur, le député sortant Richard Lehoux.

Il s'agit d'un deuxième mandat pour Richard Lehoux.

Malgré sa défaite, Maxime Bernier a parlé de résultats historiques pour son parti.

Mes amis, aujourd'hui, nous avons fait l'histoire. À 23 h, le Parti populaire du Canada avait obtenu plus de 5 % de votes au Canada. C'est beaucoup plus qu'en 2019, où le parti avait récolté 1,6 % des votes.

Nous avons commencé cette campagne à 1,6 %. […] Maintenant, nous sommes à 5 %. […] J’aime mieux perdre debout avec mes principes qu’à genoux sans principes, a-t-il ajouté.

Le Parti populaire du Canada est devenu aujourd'hui le seul vrai parti d'opposition au Canada. Nous allons continuer le combat pour nos libertés en dehors du parlement, dans la rue, pour influencer l'opinion publique, a indiqué M. Bernier lors d'un discours après l'annonce de sa défaite.

À 23 h, aucun candidat du PPC n'avait été élu.

« Conclusions »

Le caucus conservateur de la grande région Québec demeure donc inchangé.

Pierre-Paul Hus, réélu dans Charlesbourg-Haute-Saint-Charles, avait un message pour Maxime Bernier.

Pour M. Bernier, je lui laisse faire ses propres conclusions. Il reste que Richard Lehoux a été fortement réélu en Beauce. On est très fiers d'avoir Richard avec nous, un bon député conservateur beauceron, a-t-il réagi.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !