•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le sort de Brome-Missisquoi sera déterminé par le vote postal

Des enveloppes qui accueillent les bulletins de vote postaux.

Le vote postal fera la différence dans Brome-Missisquoi.

Photo : Radio-Canada / Louis Blouin

Radio-Canada

La soirée électorale n'aura pas permis d'élire un vainqueur dans Brome-Missisquoi, moins de 300 voix séparant la bloquiste Marilou Alarie de la libérale Pascale Saint-Onge. La décision sera connue dans la journée de mardi une fois le vote postal dépouillé.

La course a été très serrée toute la soirée. L'ancienne présidente de la Fédération nationale des communications et de la culture, Pascale Saint-Onge, a mené la course avec une mince avance pendant les premières heures, avant d'être dépassée par la conseillère municipale de Saint-Bruno-de-Montarville, Marilou Alarie. Pascale Saint-Onge a ensuite repris la tête, au petit matin.

Même si le résultat se fait attendre, la candidate libérale estime que sa campagne s'est passée au-delà de ses attentes.

J'ai pu parler d'un sujet qui me passionne pendant 36 jours, soit la politique. Ce fut une expérience extraordinaire, soutient Pascale Saint-Onge.

Si c'était à refaire, je referais tout de la même façon.

Une citation de :Pascale Saint-Onge, candidate libérale dans Brome-Missisquoi
Pascale Saint-Onge, candidate libérale dans Brome-Missisquoi, attend les résultats du vote.

La candidate libérale Pascale Saint-Onge attend les résultats de l'élection.

Photo : Radio-Canada / Daniel Mailloux

Si elle n'est pas surprise que le Canada ait un gouvernement minoritaire de nouveau, Marilou Alarie soutient qu'elle est toutefois très déçue. Tout ce qu'on pourrait faire avec autant d'argent, particulièrement en conservation et en protection de l'environnement. [...] Pour moi, c'est une dépense qui semble inacceptable.

La candidate bloquiste estime toutefois elle aussi être très satisfaite de sa campagne.

Peu importe les résultats, moi, je suis extrêmement fière du travail qu'on fait. C'était un beau défi, dès le départ.

Une citation de :Marilou Alarie, candidate bloquiste dans Brome-Missisquoi
Marilou Alarie était toujours en attente des résultats au petit matin.

La soirée a été longue pour Marilou Alarie.

Photo : Radio-Canada / Titouan Buissière

La députée sortante ne s'est pas représentée

La circonscription est la seule en Estrie qui n'avait pas de course incluant la députée sortante.

Avant le lancement de la campagne, la circonscription était entre les mains de l'ancienne cycliste olympique, la libérale Lyne Bessette. Après avoir annoncé qu'elle souhaitait briguer de nouveau les suffrages, elle avait fait volte-face et décidé, en août dernier, de quitter la vie politique pour des raisons personnelles. En 2019, elle avait gagné face à la bloquiste Monique Allard.

Brome-Missisquoi a changé régulièrement de couleur au fil des ans. Elle était passée aux mains du Bloc québécois en 2006, puis du Nouveau Parti démocratique en 2011, avant de retomber aux libéraux en 2015 et en 2019.

L'environnement est un enjeu crucial dans cette circonscription, voisine des États-Unis, notamment en raison du site d'enfouissement de Coventry, au Vermont. Un moratoire empêche le déversement du lixiviat dans le lac Memphrémagog, source d'eau potable de milliers d'Estriens, mais celui-ci doit être levé en 2026.

Plusieurs groupes environnementaux souhaitent une position ferme du gouvernement, et ce dossier devrait revenir sur la table au cours des années à venir. Plusieurs candidats ont d'ailleurs fait campagne sur ce sujet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !