•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux conservent la région du Grand Sudbury et de North Bay

Viviane Lapointe s'adresse à ses partisans.

Viviane Lapointe est élue dans la circonscription de Sudbury.

Photo : Radio-Canada / Ezra Belotte-Cousineau

Radio-Canada

La libérale Viviane Lapointe est élue dans la circonscription de Sudbury et succède à Paul Lefevbre, qui ne se représentait pas.

La course a été très serrée, alors que Nadia Verrelli, du NPD, et Mme Lapointe se sont échangé la tête plusieurs fois pendant la soirée.

Après sa victoire, Viviane Lapointe a notamment rappelé les engagements de son parti concernant l'éducation postsecondaire en français dans le Moyen-Nord.

C'est très important, et on l'a vu, c'était évident quand Justin Trudeau et Mélanie Joly sont venus ici à Sudbury. C'est quelque chose que je veux travailler de très près avec Mélanie Joly.

Une citation de :Viviane Lapointe, candidate élue dans la circonscription de Sudbury

Marc Serré, élu pour la première fois en 2015, remporte de nouveau la circonscription de Nickel Belt.

Marc Serré s'adresse à ses partisans et aux médias.

Marc Serré a été déclaré vainqueur tard dans la soirée.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Il avait une avance de 2670 votes sur la néo-démocrate Andréane Chénier, et il ne restait que les votes de trois bureaux de scrutin à dépouiller.

C'est une campagne de 36 jours qui a été difficile, mais on a eu des échanges d'idées, a-t-il déclaré après sa victoire. C'est un soulagement [d'avoir gagné].

C'est vraiment une fierté de représenter les gens de Nickel Belt pour une troisième fois et d'avoir leur confiance.

Une citation de :Marc Serré, candidat élu dans Nickel Belt

Anthony Rota, qui était président de la Chambre au moment du déclenchement des élections, a été élu pour un troisième mandat consécutif dans Nipissing—Timiskaming.

Il avait aussi été élu trois fois de suite, en 2004, 2006 et 2008, avant de perdre en 2011.

Pas de changements dans le Nord-Ouest

Patty Hajdu, qu'on a beaucoup entendue dans les médias depuis le début de la pandémie en raison de son rôle de ministre de la Santé, obtient un troisième mandat à titre de députée de Thunder Bay—Supérieur-Nord.

Devant des pancartes électorales portant son nom, Patty Hajdu parle au micro.

Patty Hajdu s'est adressée à ses partisans à Thunder Bay lundi soir.

Photo : CBC/Jeff Walters

Elle détenait une avance de 3212 votes sur la néo-démocrate Chantelle Bryson après le dépouillement des votes de 153 bureaux de scrutin.

C'est merveilleux de sentir le soutien de la région et de la ville. Être députée de Thunder Bay—Supérieur-Nord est toujours un honneur, mais une troisième fois, c'est magique, a déclaré Mme Hajdu.

Les deux dernières années ont été vraiment difficiles. Toute mon attention était concentrée sur la pandémie en tant que ministre de la Santé.

Une citation de :Patty Hajdu, candidate élue dans Thunder Bay—Supérieur-Nord

Mme Hajdu a été élue pour la première fois lors de l'arrivée au pouvoir de Justin Trudeau, en 2015. Elle a aussi été ministre de la Condition féminine et ministre de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail.

Son collègue Marcus Powlowski a pour sa part été élu pour un deuxième mandat dans la circonscription de Thunder Bay—Rainy River.

La candidate conservatrice Adelina Pecchia et la candidate néo-démocrate Yuk-Sem Won ont tour à tour mené pendant un certain temps au cours du décompte des votes, avant que M. Powlowski ne prenne la tête et se détache.

Si la tendance se maintient, il n'y aura pas de changement dans le Nord de l'Ontario par rapport à l'élection de 2019.

Il y a deux ans, seule une circonscription avait changé de couleur, soit celle de Kenora, qui était passée des libéraux aux conservateurs.

Eric Melillo a réussi à se faire réélire dans cette circonscription qui borde le Manitoba, même s'il a semblé menacé par la néo-démocrate Janine Seymour au début du dépouillement des votes.

Eric Melillo arrive au rassemblement conservateur à Kenora.

Eric Melillo avait seulement 21 ans lorsqu'il a été élu en 2019.

Photo : CBC/Jeff Walters

À la dissolution de la Chambre, les conservateurs avaient deux sièges dans le Nord, tout comme le NPD, alors que les libéraux avaient six députés.

Une course à finir

Plusieurs heures après la fermeture des bureaux de vote, aucun gagnant n'a été déclaré à Sault Ste. Marie.

La course est particulièrement serrée, alors que le libéral Terry Sheehan mène par 41 votes après le dépouillement des votes de 180 bureaux de scrutin.

Il affirme que les Canadiens ont choisi la continuité en élisant de nouveau son parti, même si son avenir en tant que député est incertain.

Terry Sheehan pose pour une photo.

Terry Sheehan est arrivé tard à son rassemblement partisan.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Selon le candidat conservateur dans la circonscription de Sault Ste. Marie, Sonny Spina, le résultat local ne sera pas connu avant le décompte des votes postaux, plus tard mardi.

Charlie Angus obtient un 7e mandat

Le néo-démocrate Charlie Angus, qui représente la circonscription de Timmins—Baie James depuis 2004, a de nouveau reçu une majorité des votes.

Après le décompte de 92 bureaux de scrutins, il avait 1269 voix d'avance sur le conservateur Morgan Ellerton.

Charlie Angus en point de presse.

Charlie Angus est réélu sans trop de difficultés.

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

Je suis très fier d'avoir reçu un mandat des gens de Timmins—Baie James pour la prochaine session du Parlement, a affirmé Charlie Angus après la confirmation de sa victoire.

M. Angus était un des deux candidats sortants du NPD dans le Nord de l’Ontario. Il s’était présenté à la course à la chefferie en 2017, terminant 2e, derrière le chef actuel, Jagmeet Singh.

Carol Hughes conserve son siège

La députée néo-démocrate d’Algoma—Manitoulin—Kapuskasing, Carol Hughes, a réussi à se faire réélire pour un 5e mandat.

Une femme debout derrière un podium.

Carol Hughes est réélue dans Algoma—Manitoulin—Kapuskasing (archives).

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

Elle détient une avance de 2352 voix sur le conservateur John Sagman après le dépouillement des votes de 120 bureaux de scrutin.

Parry Sound—Muskoka demeure aux mains des conservateurs

Scott Aitchison a facilement réussi à obtenir un 2e mandat dans une circonscription qui a été remportée par les conservateurs depuis 2006.

Scott Aitchison pose pour une photo.

Scott Aitchison est réélu pour le Parti conservateur dans la circonscription de Parry Sound—Muskoka.

Photo : Parti conservateur du Canada

Après le dépouillement des votes de 233 bureaux de scrutin, il avait une avance de 13 680 voix sur la libérale Jovanie Nicoyishakiye.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !