•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections fédérales : la stabilité dans l’Est-du-Québec

Une carte des cinq comtés fédéraux de l'Est-du-Québec.

Le portrait fédéral de l'Est-du-Québec demeure le même qu'avant le déclenchement des élections.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les Bas-Laurentiens, les Gaspésiens, les Madelinots et les Nord-Côtiers ont choisi la stabilité. Les députés sortants des cinq  circonscriptions de l'Est-du-Québec ont tous été réélus pour la 44e législature de la Chambre des communes.

Au Bas-Saint-Laurent

Le conservateur Bernard Généreux a obtenu un troisième mandat de suite dans Montmagny—L'Islet—Kamouraska—Rivière-du-Loup. Après le dépouillement de la majorité des bureaux de scrutin, il avait obtenu plus de 50 % des suffrages exprimés, passant devant le bloquiste Simon Bérubé et le libéral François Lapointe. Ce dernier a été député de la circonscription sous la bannière néo-démocrate, entre 2011 et 2015.

Bernard Généreux, en conférence de presse, le soir du scrutin.

Bernard Généreux s'adresse à la presse après l'annonce de sa victoire.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques, le bloquiste Maxime Blanchette-Joncas a aussi obtenu la confiance d'une forte proportion de citoyens, frôlant la faveur de la moitié des suffrages exprimés. Il obtient ainsi un deuxième mandat en dépassant aisément la libérale Léonie Lajoie et la conservatrice France Gagnon.

La bloquiste Kristina Michaud obtient également un deuxième mandat, elle qui a récolté 60 % des suffrages exprimés. Le libéral Louis-Éric Savoie a suivi loin derrière avec 20 % des suffrages exprimés.

Kristina Michaud.

Kristina Michaud a reçu l'appui d'une forte majorité de citoyens de sa circonscription.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Sur la Côte-Nord

La bloquiste Marilène Gill a aussi récolté un nombre impressionnant d'appuis, assurant ainsi sa réélection dans la circonscription de Manicouagan.

Plus de la moitié des Nord-Côtiers qui se sont rendus aux urnes lui avaient donné leur appui. Elle a aisément vaincu le libéral Thomas Gagné et le conservateur Rodrigue Vigneault.

Portrait de Marilène Gill.

Marilène Gill obtient un troisième mandat dans la circonscription de Manicouagan.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

En Gaspésie et aux Îles

La libérale Diane Lebouthillier a de nouveau obtenu la confiance des Gaspésiens, mais la tâche fut un peu plus ardue que pour ses homologues des quatre autres circonscriptions.

Le bloquiste Guy Bernatchez, maire de Saint-Maxime-du-Mont-Louis, tentait pour la deuxième fois de ravir la circonscription de Gaspésie—Les Îles-de-la-Madeleine. Or Mme Lebouthillier a dépassé M. Bernatchez par un peu moins de 2100 voix.

Il s'agissait d'un match revanche entre les deux politiciens alors qu'en 2019, Mme Lebouthillier avait vaincu M. Bernatchez par environ 600 voix.

La carte de l'Est-du-Québec, à l'instar du résultat national qui est demeuré pratiquement le même, conserve les mêmes couleurs.

L'élection fédérale 2021, organisée en pleine quatrième vague de pandémie de COVID-19 a été la plus chère de l'histoire, coûtant environ 600 M$.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !