•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections fédérales : le NPD et les libéraux font des gains en Alberta

Les bureaux de vote de l'Alberta ont fermé leurs portes à 19 h 30.

Des gens en file devant le bureau de vote alors que le soleil se couche.

Des gens faisaient toujours la file devant certains bureaux de vote albertains à 19 h 30.

Photo : CBC / Tricia Kindleman

Le Parti libéral du Canada, qui avait été rayé de la carte de l’Alberta en 2019, a mis la main sur la circonscription de Calgary-Skyview et le Nouveau Parti démocratique a fait ses premiers gains en 13 ans dans la province en s’emparant d’Edmonton-Griesbach. Le suspense s’étire dans Edmonton-Centre.

Quand le parlement a été dissolu, le Parti conservateur du Canada (PCC) détenait 33 des 34 sièges de l'Alberta. Le Nouveau Parti démocratique (NPD) en détenait un. Le Parti libéral du Canada (PLC) n'en avait pas.

Cette fois, les Albertains auront au moins un député membre du gouvernement : le libéral George Chahal, de Calgary-Skyview.

La néo-démocrate Heather McPherson a par ailleurs été réélue dans Edmonton-Strathcona.

C’est une excellente soirée. C’est très excitant et je suis très heureuse que les gens d’Edmonton-Strathcona ont choisi de me renvoyer à Ottawa avec un mandat si fort , a-t-elle commenté.

Un deuxième néo-démocrate, Blake Desjarlais, a finalement été élu après une course serrée qui s'est étirée jusqu'après minuit.

Les autres députés à avoir le droit de crier victoire sont conservateurs.

Laila Goodridge, qui a abandonné le Parti conservateur uni provincial pour se présenter au niveau fédéral, a remporté son siège à Fort McMurray-Cold Lake avec une confortable avance. 

Loin derrière, en deuxième position, c’est le candidat du Parti populaire du Canada, Shawn McDonald, qui la suit avec 13,5 % des voies dépouillées.

D’autres luttes qui s’annonçaient plus serrées se sont également terminées en faveur des conservateurs, notamment à Calgary-Centre et dans Edmonton-Mill Woods.

Toutefois, dans Edmonton-Mill Woods, l’avantage du conservateur Tim Uppal tient à moins de 2000 voix. Plus de 3000 bulletins spéciaux, dont les bulletins de vote postaux, restent encore à dépouiller dans cette circonscription.

Vers 23 h, lundi, le candidat libéral Ben Henderson hésitait donc encore à s’avouer battu.

Je suis d’accord avec M. Uppal que nous avons besoin d’attendre pour un résultat bien plus complet, a déclaré Ben Henderson. Nous avons toujours su que cette lutte serait serrée et malheureusement, ça signifie que nous devrons attendre pour savoir qui aura l’honneur de servir les résidents de Mill Woods à Ottawa.

Lutte serrée à Edmonton-Centre

Dans Edmonton-Centre, le député conservateur sortant James Cumming et le libéral Randy Boissonnault, qui représentait la circonscription avant lui, sont au coude à coude.

Un scrutin en pandémie

Plus de 600 000 Albertains ont voté par anticipation. Les autres avaient jusqu'à 19 h 30 lundi pour faire leur choix.

Des files d’attente se sont tout de même formées à certains endroits. Ainsi, dans la circonscription d’Edmonton-Griesbach, une vingtaine de personnes faisaient encore la file à la fermeture du bureau de vote dans le centre communautaire de Delwood.

Élections Canada a toutefois assuré que les employés feraient preuve de flexibilité pour permettre aux gens qui étaient déjà sur place avant la fermeture officielle des bureaux de scrutin de voter.

En raison de la pandémie, Élections Canada a imposé le port du masque et imposé des mesures de distanciation sociale dans les bureaux de vote.

Un incident a été rapporté dans un bureau de scrutin d'Edmonton-Manning, lorsqu'un homme et une femme ont refusé de mettre leurs masques, disant qu'ils avaient une exemption médicale. Il y a eu une dispute avec les employés sur place et le Service de Police d'Edmonton a été appelé à intervenir.

La police est arrivée et a parlé avec les deux individus. On leur a respectueusement demandé de quitter l'école, précise une porte-parole du service de police.

Elle dit que les deux personnes sont alors parties.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !