•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Liste électorale : dois-je m’inquiéter si mon nom a été rayé avant d’avoir voté?

Une électrice insère son bulletin de vote dans l'urne.

Pascal Asselin dit avoir été incapable d'obtenir des précisions auprès d'Élections Canada (archives).

Photo : The Canadian Press / Ryan Remiorz

Un électeur de Québec a eu la désagréable surprise d’apprendre que son nom avait déjà été rayé de la liste électorale quand il s’est présenté à son bureau de vote lundi matin. S’il a tout de même été en mesure de voter, Pascal Asselin ignore pour l’instant s’il a été victime d’une tentative de fraude ou d’une simple erreur humaine.

J'ai tenté d'avoir des renseignements auprès d’Élections Canada, à savoir si j'ai été fraudé, mon identité, ainsi de suite. On m'a mis en attente 20 minutes et on m'a raccroché la ligne au nez. Là, je ne sais rien, dénonce M. Asselin, en entrevue à Radio-Canada.

Quand il a expliqué à l’employé du bureau de vote qu’il n’avait pas encore exprimé son suffrage, le résident de Québec a été invité à signer une déclaration sous serment attestant qu’il votait bel et bien pour la première fois.

Pascal Asselin accorde une entrevue à l'extérieur.

Pascal Asselin a pu voter, mais pas avant d'avoir signé une déclaration sous serment.

Photo : Radio-Canada

Pascal Asselin, un auteur-compositeur de musique électronique mieux connu sous le nom de Millimetrik, se demande si quelqu’un n’a pas commandé en son nom une trousse de vote. Il aurait aimé pouvoir obtenir des réponses de la part d’Élections Canada.

Je comprends qu'on est le jour J, mais j'espère qu'il y aura une suite [parce que] si c'est du vol d'identité, il faut que je le sache rapidement.

Une citation de :Pascal Asselin, électeur

Mis au courant du cas de Pascal Asselin, le porte-parole d’Élections Canada, Serge Fleyfel, a tenté de se faire rassurant. Selon lui, plusieurs facteurs autres que la fraude permettent probablement d’expliquer ce qui lui est arrivé.

Pas nécessairement une fraude

On va faire une enquête, on va essayer de comprendre, mais il y a plusieurs causes [possibles]. Par exemple, la personne, je ne sais pas, a peut-être commandé un bulletin de vote par la poste. Dans ces cas-là, on la raye. Peut-être que dans le feu de l'action [et sous la pression], la personne qui était le scrutateur [...] a rayé la mauvaise ligne, fait valoir M. Fleyfel.

Serge Fleyfel accorde une entrevue à Radio-Canada à l’extérieur.

Quand le nom d’un électeur a été raturé de la liste avant qu’il n'ait voté, c’est la plupart du temps en raison d’une erreur humaine et non d’une fraude, affirme Serge Fleyfel.

Photo : Radio-Canada

Le porte-parole reconnaît qu’avoir à signer une déclaration sous serment représente un inconvénient, mais assure que ce type d’incident n’influence aucunement le résultat d’une élection.

Oui, ça arrive. Souvent? Non. Mais ça arrive régulièrement, oui. [...] C'est une question d'infime pourcentage [...] On ne parle pas de fraude. On parle d'erreur humaine dans la plupart des cas, insiste Serge Fleyfel.

Il ajoute qu’en raison du contexte pandémique, de la courte durée de la campagne électorale et de la pénurie de main-d'œuvre, qui rend difficile le recrutement du personnel en vue du scrutin, ce genre de petit détail risque d’être plus courant lors de la présente élection.

Avec les informations de Guylaine Bussière et de Bruno Savard

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !