•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin du conte de fées d’Équipe Québec

Glaude célèbre avec ses coéquipiers.

Originaire de Québec, David Glaude s'est imposé comme un des meilleurs joueurs de la ligue Frontier, cette saison.

Photo : Philip Hoops Jr.

Équipe Québec est morte, vive Équipe Québec! L’aventure d’une saison de la troupe de Patrick Scalabrini s’est terminée en demi-finale de la ligue Frontier, dimanche soir, au stade Canac, mais elle a assuré l’avenir des Capitales de Québec et des Aigles de Trois-Rivières.

Le lendemain d’une élimination, c’est quand même un peu dur à avaler, mais on est vraiment fiers de ce qu’on a accompli cette saison. Une saison spéciale et unique où on a surpassé les attentes, a expliqué Scalabrini, lundi, au lendemain de la défaite de 4-0 des siens dans un match décisif contre les Wild Things de Washington.

La saison en a été une de sacrifices pour l’entraîneur-chef et ses joueurs. La formation fusionnée des Capitales et des Aigles est partie aux États-Unis en mai sans savoir si elle allait pouvoir rentrer au Canada cette saison. Les joueurs ont passé de longs mois loin de leurs proches.

C’était assez périlleux ce qu’on a tenté de faire, et la ligue Frontier a accepté de prendre ce risque avec nous, en avril, sans aucune garantie, a remercié le président des Capitales Michel Laplante, lundi.

Au-delà des attentes

Équipe Québec a finalement pu jouer 22 matchs au Québec à partir de la mi-juillet. Le nombre de spectateurs a dépassé les prévisions des deux organisations et aucune rencontre n’a dû être annulée en raison du mauvais temps. Un petit baume après 18 mois très difficiles.

Ajoute le fait que l’équipe a fini première de sa division malgré tous les obstacles qui se sont placés devant elle et on peut dire mission accomplie à tous les niveaux. Mais est-ce qu’on sort de là plus fatigués après 12 matchs à la maison que si on en avait joué 48? Absolument, a avoué Michel Laplante.

Michel Laplante pose au stade Canac.

Michel Laplante et son équipe retrouveront les couleurs des Capitales, la saison prochaine.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Reste que le jeu en valait la chandelle, selon le président. On a réussi avec Équipe Québec à sauver les deux organisations. On a coupé les coûts en deux et ça va nous avoir permis de passer à travers.

Le retour de la rivalité

Pas question toutefois de prolonger l’aventure d’Équipe Québec. Il est déjà acquis que les Aigles et les Capitales formeront deux équipes distinctes à nouveau la saison prochaine. Les Titans d’Ottawa se joindront également à la ligue Frontier, tel qu’ils devaient initialement le faire cette saison.

On a hâte de retourner dans le bleu et jaune et Trois-Rivières dans le rouge, a admis Michel Laplante.

La rivalité de tardera pas être ravivée, car tout indique que les deux organisations se batailleront les services de plusieurs joueurs québécois, cet hiver. Équipe Québec a été propulsée par les représentants de la Belle Province, cet été, et si le retour de David Glaude avec les Capitales semble acquis, d’autres auront vraisemblablement à choisir entre Québec et Trois-Rivières. Les Montréalais Louis-Philippe Pelletier, Miguel Cienfuegos et Jonathan Lacroix seront notamment convoités.

Avec les informations de Jean-Philippe Martin

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !