•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le N.-B. conclut des ententes de principes avec 7650 travailleurs de la santé

Deux infirmières qui travaillent dans une unité de soins intensifs.

Des infirmières dans un hôpital (archives)

Photo : getty images/istockphoto

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick annonce avoir conclu des ententes de principe avec les unités syndicales qui représentent environ 7650 travailleurs de la santé, dont des infirmières, des pharmaciens et des psychologues qui travaillent dans les écoles et les hôpitaux.

Plus de 6000 membres du personnel infirmier immatriculé et praticien, infirmières gestionnaires et infirmières surveillantes qui travaillent dans les hôpitaux, pour les programmes de santé publique et de santé communautaire, pour Ambulance NB et pour les programmes extra-muraux représentés par le Syndicat des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick sont concernés.

En août, ce groupe avait rejeté les accords de principe conclus avec le gouvernement provincial.

Des accords de principe ont également été conclus avec plus de 1400 pharmaciens, psychologues, physiothérapeutes, ergothérapeutes, travailleurs sociaux, audiologistes, diététistes et d’autres professions des soins de santé qui travaillent au sein des régies régionales de la santé et environ 250 psychologues scolaires, travailleurs sociaux, orthophonistes et mentors en gestion du comportement au sein des districts scolaires.

Les syndiqués devront voter sur ces ententes de principe.

Les syndicats et le gouvernement ont convenu d’attendre la ratification des accords avant de dévoiler les détails de ce qu’elles contiennent, selon un porte-parole du ministère des Finances du Nouveau-Brunswick.

Ces unités syndicales ne sont pas les mêmes que celles qui représentent environ 22 000 employés gouvernementaux (représentés par le SCFP) qui votent ces jours-ci sur une éventuelle grève générale.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !