•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Bourse de Montréal veut conquérir l’Asie

984F6567-FEA4-4E44-99AC-82F1FB84D66A

Tour de la Bourse de Montréal

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

La Presse canadienne

La Bourse de Montréal veut faire connaître davantage ses produits dérivés à l'étranger. Depuis lundi, elle est ouverte presque toute la journée afin de bonifier sa présence auprès des investisseurs asiatiques.

La séance de lundi a donc commencé à 20 h dimanche, soit à 9 h le lundi matin, heure de Tokyo, au Japon, pour se terminer à 16 h 30 lundi, heure de Montréal. Environ 3000 contrats se sont négociés pour cette première journée durant les heures asiatiques, précise Luc Fortin, président et chef de la direction de la Bourse de Montréal.

On était la seule plateforme des pays dérivés des pays du G7 qui n'avait pas des heures d'ouverture de plus de 20 heures. On était à part du groupe. Malgré ça, on a été capables de développer notre marché, mais pas à son plein potentiel.

Une citation de :Luc Fortin, président et chef de la direction de la Bourse de Montréal

L'annonce s'inscrit dans l'offensive que mène le Groupe TMX, le propriétaire de la Bourse de Montréal et de la Bourse de Toronto, afin de bonifier son offre à l'international.

En 2018, la place financière montréalaise avait prolongé son horaire à l'heure locale de Londres. La prolongation à l'heure asiatique était la prochaine étape. Ce premier ajustement à l'horaire a démontré l'intérêt des clients internationaux.

Peu longtemps après, on s'est rendu compte qu'entre 6 % et 10 % de l'activité quotidienne moyenne était générée par ces heures européennes, dit-il. Il y avait aussi une portion d'environ deux heures qui coïncidait avec les heures d'ouverture en Asie et on a vu un intérêt.

M. Fortin espère qu'entre 15 % et 25 % de l'activité quotidienne moyenne sera générée par les heures prolongées.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !