•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Blanchette-Joncas réélu dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

Maxime Blanchette-Joncas se tient debout dans un bar de Rimouski, entouré de partisans.

Maxime Blanchette-Joncas, entouré de ses partisans rassemblés à Rimouski

Photo : Radio-Canada / Denis Leduc

Le député sortant et candidat du Bloc québécois (BQ) dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques Maxime Blanchette-Joncas est réélu avec une avance de plus de 10 00 voix sur sa plus proche adversaire, la libérale Léonie Lajoie. Il entamera donc son deuxième mandat comme député de la circonscription.

Le candidat élu a rappelé le caractère particulier de cette élection lorsqu'il s'est adressé à ses partisans et à la presse après l'annonce de sa victoire. Il estime que son travail effectué sur le terrain avant et pendant la campagne lui a permis d'assurer sa réélection.

Nous avons le droit d'être différents dans nos lois, dans nos valeurs. Nous avons le droit d'être Québécois. Et nous méritons le respect.

Une citation de :Maxime Blanchette-Joncas, député de Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

Maxime Blanchette-Joncas a affirmé que les questions du manque de logements sociaux, de la rareté de main-d'œuvre et de la qualité de vie des aînés feront partie de ses priorités.

La pénurie de main-d'œuvre, c'est un enjeu qui revient régulièrement. On l'a entendu pendant la campagne, mais c'est quelque chose qui existait bien avant, déplore-t-il.

Il souhaite aussi travailler à la protection du système de gestion de l'offre.

Résultats dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

  • Maxime Blanchette-Joncas (BQ) : 49,5 %
  • Léonie Lajoie (PLC) : 24,3 %
  • France Gagnon (PCC) : 13,2 %
  • Sylvain Lajoie (NPD) : 6,3 %
  • Noémi Bureau-Civil (indépendante) : 3,5 %
  • Jean Tardy (PPC) : 1,7 %
  • Michel Raymond (Parti libre du Canada) : 1,0 %
  • Megan Hodges (Parti rhinocéros) :0,5 %

Boîtes de scrutin ouvertes : 218/249

Source : Élections Canada

La candidate libérale Léonie Lajoie s'est dite fière de la campagne qu'elle a menée dans la circonscription.

Je suis allée voir les gens dans les endroits publics pour savoir ce qu'étaient leurs vraies préoccupations, ce dont ils avaient besoin. C'est de cette façon-là que j'ai mené ma campagne.

Une citation de :Léonie Lajoie, candidate libérale dans Rimouski-Neigette–Témiscouata–Les Basques

Mme Lajoie félicite Maxime Blanchette-Joncas qui a fait une belle campagne, selon elle.

Léonie Lajoie.

La candidate libérale Léonie Lajoie se dit fière de la campagne qu'elle a menée dans la circonscription. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Sébastien Ross

La candidate libérale affirme qu'elle retournera au travail comme entrepreneure générale en construction.

Radio-Canada a confirmé lundi soir que le prochain gouvernement serait libéral et minoritaire.

Selon le directeur de scrutin, environ 750 trousses de vote spécial, notamment utilisées pour voter par la poste, ont été transmises aux électeurs de la circonscription. Environ 600 d'entre elles ont été renvoyées.

Dans la circonscription, 1348 électeurs ont voté par anticipation, soit sensiblement le même nombre qu'en 2019.

Une carte montre les limites de la circonscription.

Le député sortant et candidat bloquiste Maxime Blanchette-Joncas est réélu.

Photo : Radio-Canada

Dans la circonscription, la campagne s'est déroulée sans grande surprise.

Les questions de la lutte contre les changements climatiques, du manque de logement, de la relance économique et de la pénurie de main-d'œuvre ont dominé les priorités soulevées par les candidats pendant la campagne ainsi que lors de la tenue d'un débat la semaine dernière au cégep de Rimouski.

Pour suivre le dépouillement des votes en temps réel, consultez notre section résultats.

Résultats du scrutin de 2019

En octobre 2019, le bloquiste Maxime Blanchette-Joncas avait remporté la circonscription avec 37,8 % des voix.

Il avait défait le député néo-démocrate sortant Guy Caron qui, lui, avait obtenu 28,5 % des votes exprimés.

En 2019, le Parti libéral du Canada (PLC) avait été le parti à avoir fait élire le plus grand nombre de députés et avait formé un gouvernement minoritaire.

Lors de la dissolution du parlement en août dernier, le PLC comptait 155 élus à la Chambre des communes, le PCC en comptait 119, le BQ en dénombrait 32, le NPD en avait 24 et le PVC en comptait deux. Cinq députés indépendants s'ajoutaient au tableau pour un total de 337 députés en poste sur une possibilité de 338.

Le Québec détient 78 députés à la Chambre des communes.

Avec des informations de Denis Leduc et de Shanelle Guérin

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !