•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pénurie de travailleurs de la santé dans le nord de la C.-B.

Photo d'infirmiers en mouvement poussant une civière dans un couloir.

Les hôpitaux de la C.-B. sont sous pression, car les soins intensifs regorgent de malades de la COVID-19.

Photo : Getty Images / vm

Radio-Canada

Une « troublante » pénurie d’infirmiers et d’infirmières nuit aux soins de santé dans le nord de la Colombie-Britannique, prévient la régie de la santé de la région, qui implore la population de se faire vacciner contre la COVID-19.

Souvent redirigé au service des urgences en raison des besoins grandissants, le personnel infirmier manque dans les autres unités, indiquent les autorités sanitaires. Dans certains cas, il n’y a qu’un seul travailleur par quart de travail, ce qui alourdit les temps d’attente et contribue à leur stress.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Des employés couverts d'insultes

Si les travailleurs de la santé ont souvent été décrits comme étant des héros en temps de pandémie, ils reçoivent maintenant des critiques brutales et des insultes de la part de patients, déplore la régie de la santé du Nord.

C’est inacceptable, note-t-elle dans une publication sur Facebook. Chaque jour lorsqu’ils se présentent au travail, ils placent les besoins de la communauté devant les leurs et ceux de leurs familles.

Nous vous demandons d'être gentil, patient et respectueux envers ces employés et la situation à laquelle ils sont confrontés.

Une citation de :Régie de la santé du nord de la C.-B.

Des problèmes qui perdurent

Des pénuries se font notamment sentir à Fort St John et à Prince George, où Tracey Jonker, une infirmière cumulant 15 ans d’expérience, dit qu'il s’agit de la pire situation qu'elle n’ait jamais vécue.

Nous avons toujours eu des problèmes de personnels, mais les 18 derniers mois ont vraiment mis ce problème en lumière, dit-elle.

Les défis dans le milieu de la santé dans le nord sont nombreux, rappelle le ministre de la Santé, Adrian Dix. La région connaît un taux d’infection par habitant plus élevé qu’ailleurs dans la province et le recrutement de travailleurs de la santé y est particulièrement compliqué.

Un audit demandé

La mairesse de St John Lori Ackerman réclame un audit à la régie de la santé du nord, qui supervise les hôpitaux sur son territoire.

Je ne sais pas ce qu’un audit révélerait, mais dans une situation aussi critique que celle-ci, nous devons avoir le courage de poser des questions, estime-t-elle.

Avec les informations de Kate Partridge et Courtney Dickson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !