•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Depuis 1981, La Licorne offre un théâtre qui interprète le monde pour son public

Enseigne du Théâtre La Licorne sur le boulevard Saint-Laurent

Le Théâtre La Licorne célèbre ses 40 ans en 2021.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Théâtre de La Licorne est né en septembre 1981. Sa vocation a toujours été de développer la dramaturgie d’ici et de constituer un centre de création et de diffusion qui offre une lecture contemporaine de la marche du monde.

Un théâtre né dans l’itinérance et l’exiguïté…

En septembre 1981, c’est l’autrice Louisette Dussault qui inaugure, avec son spectacle solo Moman, la salle du Théâtre La Licorne située dans un petit café-resto du boulevard Saint-Laurent à Montréal.

L’histoire du Théâtre La Licorne est étroitement associée à celle du Théâtre de La Manufacture, fondé en 1975 par des comédiens regroupés autour de Jean-Denis Leduc.

Au début, le Théâtre de la Manufacture est itinérant.

Jean-Denis Leduc décide qu’il faut à ce théâtre un lieu qui lui est propre. C’est ainsi que naît en 1981 le Théâtre La Licorne.

La petite salle connaît un franc succès tant par les pièces de théâtre que La Licorne propose que par les spectacles de musique.

Dès 1986, Le Théâtre de La Licorne cherche à se trouver un espace moins exigu.

Montréal ce soir, 19 décembre 1988

Il le trouve rue Papineau presque en face du Théâtre des Variétés, comme le rappelle un reportage du journaliste Paul Toutant présenté au Montréal ce soir du 19 décembre 1988.

Le directeur Jean-Denis Leduc affirme que le déménagement comportera plusieurs avantages.

On y disposera dès 1989 d’un espace plus grand qui autorisera plus d’inventivité scénique.

La salle, avec ses 200 places, sera plus confortable pour les spectateurs et permettra plus facilement d’atteindre la rentabilité.

L’autre directeur de La Licorne, Daniel Simard, rappelle pour sa part que le Théâtre La Licorne accorde une priorité aux auteurs québécois tout en proposant des œuvres venant de l’étranger.

On entend souvent au Théâtre La Licorne des textes qui interrogent et qui viennent d’ailleurs : des îles britanniques et d’Irlande notamment.

C’est aussi un lieu de création qui ne se lancera pas dans un théâtre commercial à la recherche de recettes.

… se fait une place dans l’univers culturel québécois

Nous avons voulu un lieu qui ressemble, enfin, au centre de création que nous avons toujours voulu.

Une citation de :Denis Bernard, directeur artistique et culturel du Théâtre La Licorne, 2011

Dans ses nouveaux locaux de la rue Papineau, le Théâtre La Licorne connaît plusieurs succès.

Le taux d’occupation des sièges qui oscille entre 95 % et 100 % le prouve.

Un agrandissement s’impose.

Le Téléjournal 18 h, 19 août 2011

Le 19 août 2011, la journaliste Laurence Trépanier nous propose au Téléjournal 18 h une visite des locaux de La Licorne qui ont fait peau neuve.

Le chroniqueur Claude Deschênes présente le volet culturel du Téléjournal 18 h qu’anime Patrice Roy.

Les rénovations ont coûté plus de six millions de dollars et l’on a dû raser le bâtiment qui abritait le théâtre pour en construire un flambant neuf.

Le résultat est convaincant.

La Licorne dispose dorénavant de deux salles qui peuvent présenter simultanément des spectacles.

Cette nouvelle configuration permet de produire 250 représentations à 45 000 spectateurs.

Le Théâtre La Licorne s’est aussi doté d’un laboratoire de création qui peut accueillir six auteurs en résidence.

Ces derniers ajouteront leur pierre au répertoire du sixième art.

La philosophie de base du lieu reste la même.

Le Théâtre La Licorne soumet au public des pièces qui provoquent, divertissent et qui font réfléchir sur le monde qui nous entoure.

RDI matin, 20 août 2016

Le 20 août 2016, le directeur artistique du Théâtre La Licorne, Denis Bernard, est interviewé par la chroniqueuse culturelle Catherine-Chantal Boivin et l’animateur Sébastien St-François sur les ondes de RDI Matin.

Pour Denis Bernard, le théâtre constitue un lieu de rassemblement dans la société moderne.

On peut ensemble y réfléchir et y répondre à des questions tout en se divertissant.

Cette possibilité que permet l’espace théâtral de se questionner rassure un peu Denis Bernard sur l’avenir du monde.

En 2018, Philippe Lambert a succédé à Denis Bernard à la barre du Théâtre La Licorne.

Cette saison 2021-2022, 13 pièces seront présentées dans ce théâtre qui cherche toujours à stimuler les sens et l’intellect de son public.

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.