•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections Canada : les électeurs qui étaient en file à 21 h 30 pourront voter

Une dizaine de personnes, séparées par une distance de 2 mètres, devant une bâtisse.

Une trentaine de personnes faisaient déjà la file une demie heure avant l'ouverture de ce bureau de vote dans la circonscription Spadina–Fort York lundi matin.

Photo : Radio-Canada / Myriam Eddahia

Radio-Canada

La patience est de mise dans plusieurs bureaux de scrutin du centre-ville de la Ville Reine. Des électeurs de la circonscription de Toronto-Centre ont notamment attendu plus d’une heure pour voter.

De plus, Élections Canada a confirmé que les électeurs qui étaient toujours en file à la fermeture des bureaux de vote auront le droit de voter.

En Ontario, ceux qui n'ont pas déjà voté par bulletin spécial (par la poste) ou par anticipation pouvaient se présenter à leur bureau de scrutin jusqu'à 21 h 30.

Il y a pour ces élections de 52 % à 84 % moins de bureaux de vote dans des circonscriptions du Grand Toronto en comparaison aux élections précédentes, ce qui explique en partie les longues files d'attente qui se sont dessinées devant les bureaux de vote à Toronto.

Selon Nathalie De Montigny, porte-parole d'Élections Canada, la pandémie de COVID-19 a entraîné une baisse considérable du nombre de bureaux de vote. Il y a plusieurs lieux de vote, là où les électeurs avaient l'habitude d'aller voter aux dernières élections, qui étaient soit pas disponibles ou encore qui ne répondaient pas aux directives des bureaux de santé [publique].

Mme De Montigny explique aussi que certains moments dans la journée ont tendance à être plus achalandés que d'autres. Traditionnellement, le moment où les bureaux de scrutin sont occupés, c'est à l'ouverture du bureau de scrutin, et ensuite de ça, c'est à l'heure du souper, avant ou après le souper.

Mais ce que je peux vous garantir, c'est que chaque électeur qui se présente avant la fermeture du bureau de scrutin [...] va pouvoir voter.

Une citation de :Nathalie De Montigny, porte-parole d'Élections Canada

Plusieurs heures de retard

Louis-Éric Mongrain, résident dans la circonscription de Davenport, s'est présenté à son bureau de scrutin désigné sur la rue Queen Ouest, en début de journée, vers 9 h 40. Il s'est toutefois buté à des portes closes. Au moment d'arriver, on a vu qu'il n'y avait personne, les lumières étaient éteintes et le local était verrouillé, explique-t-il.

Il a contacté Élections Canada, qui a admis qu'il y avait un peu de retard et qui lui a mentionné que le local ouvrirait vers 10 h 30 ou 11 h.

En se présentant à nouveau vers 11 h, le bureau était toujours fermé.

On a eu une note comme quoi les officiels d'Élections Canada se sont présentés dans le coin de midi. Puis les opérations ont débuté à 13 h 30.

Une citation de :Louis-Éric Mongrain, résident dans la circonscription de Davenport

Le vote se déroule normalement à Davenport, a indiqué Élections Canada par courriel.

Prendre son mal en patience

Au bureau de vote situé au Bentway dans la circonscription de Spadina–Fort York, les électeurs ont fait la queue pendant au moins une heure avant d'entrer.

C'est bien, j'ai pu prendre quelques appels professionnels dans la file, [ce n'est] pas trop mal. Le temps est plutôt agréable, j'attends depuis environ une heure, déclare un électeur du bureau de vote du Bentway. Les gens sont raisonnables.

C'est bon, c'est une journée ensoleillée et nous exerçons notre droit de vote, affirme un autre électeur.

Des files d’attente avant même l’ouverture des bureaux

Dans le quartier Trinity-Bellwoods à Toronto, trente minutes avant l’ouverture d’un autre bureau de la circonscription Spadina–Fort York, une trentaine de personnes faisaient déjà la file pour voter. À 9 h 30, c’est plus d’une soixantaine de personnes qui attendaient leur tour dans une file qui s’étendait sur plusieurs mètres.

Plus d'une heure après l'ouverture des bureaux de scrutin, des files d'attente de plusieurs dizaines de personnes pouvaient être observées ailleurs dans cette circonscription.

Une file de personnes s'allonge dans un corridor entre deux édifices et déborde sur le trottoir.

À 10 h 45 le 20 septembre, la file d'attente d'électeurs s'étire devant un autre bureau de scrutin de la circonscription Spadina–Fort York, sur la rue King Ouest à Toronto.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Sabourin

Emilie Garant est arrivée au bureau de scrutin situé à l'école publique Oriole Park vers 9 h 40. Elle n'a pas pu déposer son bulletin de vote avant 11 heures.

Dans l'ensemble, je suis assez déçue, je ne m'attendais pas à cela, précise-t-elle. Nous sommes arrivés ici, on nous a informés une demi-heure plus tard que trois des listes électorales n'étaient pas encore arrivées.

Au moment de voter, elle a appris que ces listes n'étaient toujours pas arrivées. Je me sens mal pour les travailleurs du bureau de scrutin, raconte-t-elle. Les gens sont frustrés et ce n'est pas de leur faute.

Difficulté de recruter du personnel

Victime de la pénurie de main-d'œuvre, Élections Canada invite la population à se rendre aux urnes en grand nombre, armée de patience, mais aussi des documents nécessaires pour prouver son identité.

Les résidents du Grand Toronto qui possèdent une carte d'information de l'électeur doivent se rendre au bureau de vote qui leur a été assigné, dont l'adresse figure sur la carte. Il faut également présenter une pièce d'identité.

Il est également possible de trouver son bureau de vote en recherchant son code postal sur le site d'Élections Canada (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations de Myriam Eddahia, Marie Maude Pontbriand, Stella Dupuy, Anne-Marie Trickey et CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !