•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un magasin de robes de mariées d’Edmonton fait faillite

La façade du magasin de robes de mariée The Bridal House.

La façade du magasin de robes de mariée The Bridal House, dans le nord-ouest d'Edmonton.

Photo : Radio-Canada / David Bajer

Radio-Canada

La fermeture d’une boutique de robes de mariée dans le nord-ouest d'Edmonton inquiète des clients. The Bridal House a déclaré faillite le 10 septembre après 27 ans d’activité.

Une vente de liquidation gérée par un syndic de faillite, Faber inc., a eu lieu durant la fin de semaine. Une douzaine de futures épouses en quête de bonnes affaires attendaient l'ouverture des portes.

Sur le site web de The Bridal House, la propriétaire de l'entreprise familiale, Natalie Duhaime-Bartlett, s'excuse du stress causé par la situation. Je sais que de nombreux clients sont touchés par la fermeture, dit-elle.

Dans sa publication, Natalie Duhaime-Bartlett attribue la fermeture aux conséquences de la pandémie, notamment la suspension de plusieurs mariages durant la dernière année, et donne des informations pour que les clients puissent contacter les couturiers.

Les demandes de commentaires de CBC/Radio-Canada sont restées sans réponse.

Les groupes de mariage sur Facebook ont été inondés de messages de personnes cherchant des réponses ou essayant d'alerter les autres qu'elles avaient des problèmes avec le magasin.

Certaines d'entre elles indiquaient que leur acompte n'était pas parvenu jusqu'aux couturiers. Sonya Dyck est l’une d’entre elles.

La future mariée dit avoir reçu un appel, mardi, de la boutique Urban Bride indiquant que The Bridal House connaissait des difficultés financières, mais que sa robe pourrait être récupérée dans ses locaux dans la semaine du 20 septembre.

Le couturier comprend ce qu'il se passe et il va travailler avec l'autre magasin pour lui faire expédier ma robe, bien que je ne sache pas ce qui est arrivé de l'acompte que j'ai payé ici, je crois , dit-elle.

La propriétaire de Bridal Debut, à Sherwood Park, Heather Dymchuk, dit que des clients avaient commencé à lui dire il y a environ un mois que quelque chose n'allait pas à The Bridal House. Elle raconte que certains disaient ne pas avoir pu entrer dans le magasin en raison d’une éclosion de COVID-19 et que seules les personnes qui récupéraient des robes étaient autorisées à entrer.

C'est à ce moment-là que j'ai cru que quelque chose n'allait pas.

Elle dit avoir alors communiqué avec Natalie Duhaime-Bartlett, qui lui a confié que la fermeture de The Bridal House était imminente. La nouvelle a été un choc.

Selon Heather Dymchuk, environ six magasins de robes de mariée d'Edmonton auraient les reins assez solides pour survivre à long terme. Il y a un mois, j’aurais inclus The Bridal House parmi ces derniers, s’étonne-t-elle.

Chaque jour, Heather Dymchuk reçoit des appels de futures mariées qui cherchent de l’aide.

Des boutiques de partout dans la ville ont proposé leur aide. Certains magasins et couturiers offrent même des rabais ou renoncent aux acomptes afin d'aider les clients touchés par la fermeture de The Bridal House.

Avec les informations de Tricia Kindleman.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !