•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur des millions de véhicules dotés de coussins gonflables défectueux

Le coussin dans son emballage est déposé sur une table.

Un coussin gonflable Takata retiré d'un véhicule BMW dans le cadre d'un programme de rappel de l'usine

Photo : Reuters / Hyungwon Kang

Reuters

L'autorité de la sécurité routière des États-Unis, la NHTSA, a ouvert vendredi une enquête sur 30 millions de véhicules produits entre 2001 et 2019 par près d'une vingtaine de constructeurs automobiles et équipés de coussins gonflables Takata présumés défectueux, montre un document gouvernemental.

Les constructeurs ont été informés de l'ouverture de l'enquête, qui n'a pas été rendue publique pour le moment.

Sont concernées notamment des voitures assemblées par Honda, Ford, Toyota, General Motors, Nissan, Subaru, Tesla, Ferrari, Mazda, Daimler AG, BMW, Chrysler, Porsche et Jaguar Land Rover.

Aucun commentaire n'a été obtenu dans l'immédiat auprès des constructeurs. La NHTSA, qui devrait faire une annonce officielle lundi, a décliné une demande de commentaire.

Durant la dernière décennie, plus de 67 millions de coussins gonflables Takata ont fait l'objet d'un rappel aux États-Unis. À l'échelle mondiale, ce nombre dépasse les 100 millions.

Au moins 28 décès, dont 19 aux États-Unis, ont été imputés à des coussins gonflables Takata défectueux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !