•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un joueur des Gee-Gees d’Ottawa meurt peu après un match

Francis Perron durant un match de football.

Une cérémonie aura lieu au cours des prochaines semaines pour honorer la mémoire du footballeur.

Photo : Facebook / Francis Perron

Radio-Canada

Francis Perron, joueur de l’équipe de football de l’Université d’Ottawa les Gee-Gees, est décédé durant le week-end à Toronto, peu après un match.

C’est ce qu’a indiqué le recteur de l'établissement universitaire, Jacques Frémont, par communiqué dimanche soir.

Au nom de l'Université d'Ottawa, j'offre toutes mes condoléances à sa famille, ses amis et ses proches. Les pensées de chacun des membres de notre communauté vous accompagnent, a-t-il déclaré.

Il a souligné que le jeune homme originaire de Sherbrooke se démarquait non seulement dans le sport, mais aussi dans ses études en génie mécanique.

Nous avons le cœur brisé et nous nous rassemblons en tant que famille. Ce ne sera pas facile, mais nous y arriverons ensemble, a réagi l’équipe des Gee-Gees sur Twitter.

Francis Perron en était à sa cinquième saison avec l’équipe sportive universitaire.

Je sais à quel point ce décès touche ses coéquipiers de l'équipe de football, le personnel et l'ensemble de la communauté des Gee-Gees ainsi que les étudiants et autres membres de la faculté de génie, a ajouté Jacques Frémont. Il a assuré qu’une assistance soutenue était mise à disposition afin d'offrir du soutien à quiconque en ressentirait le besoin dans cette période de deuil.

Le recteur de l'Université d'Ottawa a fait savoir qu’une cérémonie aura lieu au cours des prochaines semaines pour honorer la mémoire du footballeur.

Les détails sur les circonstances de la mort de Francis Perron n'avaient pas encore été dévoilés, dimanche.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !