•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

France Beaudoin et En direct de l’univers se distinguent au 36e Gala des prix Gémeaux

Les séries Bête noire et District 31 ont récolté deux trophées chacune.

Une femme applaudit devant un micro sur scène.

L'animatrice France Beaudoin est repartie avec trois trophées dimanche soir au Gala des 36e prix Gémeaux.

Photo : Radio-Canada / Éric Myre

Radio-Canada

Lors du 36e Gala des prix Gémeaux, En direct de l’univers a gagné le prix du public, et son animatrice, France Beaudoin, a obtenu deux trophées. Les séries Bête noire et District 31 ont récolté aussi deux prix chacune au cours de cette soirée animée par Véronique Cloutier.

L'animatrice, sur scène dans une robe de soirée, tient un micro.

Véronique Cloutier

Photo : Radio-Canada

En direct de l’univers a donc réalisé un tour de force en privant District 31 du prix du public. En effet, la populaire série policière avait remporté le prix les trois dernières années.

Merci au public. Ce qu’on trouve magnifique, c’est que vous vous êtes approprié ce concept. Il est sorti de la télé et ça vous permet de vous rassembler, a déclaré France Beaudoin après être montée sur scène pour la troisième fois de la soirée.

Les prix Gémeaux ont été partagés équitablement entre plusieurs séries. Si Bête noire et District 31 ont remporté deux trophées chacune, la dernière saison de la série M’entends-tu? a coiffé Les beaux malaises 2.0 à la ligne d'arrivée en gagnant le Gémeaux de la meilleure comédie.

Deux prix pour France Beaudoin

France Beaudoin a aussi remporté deux prix pour l’animation de La commande culturelle et d'En direct de l’univers.

Ça a été notre premier projet de pandémie. C’était beau de voir comment l’art pouvait calmer les gens, a souligné France Beaudoin en recevant son deuxième trophée, cette fois pour La commande culturelle dans la catégorie meilleure animation d’une émission ou série originale produite pour les médias numériques.

L'animatrice sur scène devant un micro.

France Beaudoin a remporté un prix Gémeaux.

Photo : Éric Myre

L’animatrice avait également remporté le prix de la meilleure animation d’un magazine culturel avec Pour emporter lors du Gala d’ouverture présenté samedi soir.

Des comédiennes et comédiens honorés

Isabelle Blais était heureuse de remporter un deuxième Gémeaux cette année dans la catégorie meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique pour son interprétation du personnage de Mélanie Rivard dans la série Bête noire. Elle avait remporté le premier Gémeaux de sa carrière samedi soir, lors du Gala d’ouverture, dans la catégorie du meilleur rôle de soutien pour la série L’échappée.

Une femme souriante tient un trophée Gémeaux devant un piédestal sur scène.

Le prix Gémeaux du meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique a été remis à Isabelle Blais, pour son rôle de Mélanie Rivard dans la série « Bête noire ».

Photo : Radio-Canada / Éric Myre

Émue, la comédienne a remercié Encore télévision d’avoir osé produire une série sur un sujet qui n’est pas facile : un adolescent de 16 ans qui a commis un acte haineux. Jouée par Isabelle Blais, la mère du jeune homme tente de comprendre son geste avec l’aide de la psychiatre-coroner chargée de l’enquête, jouée par Sophie Cadieux.

On doit parler de la santé mentale et pas juste en campagne électorale. Ça serait bien que les babines suivent les bottines, surtout après l’année qu’on vient de vivre. C’est un sujet important, difficile, mais nécessaire, a martelé Isabelle Blais en recevant son trophée.

Elle a aussi remercié les scénaristes de la série, Patrick Lowe et Annabelle Poisson, ainsi que la réalisatrice Sophie Deraspe, qui ont également gagné un prix Gémeaux lors du Gala d’ouverture.

Un jeune homme se tient devant un piédestal sur scène.

Théodore Pellerin fait ses remerciements après avoir remporté le Gémeaux du meilleur rôle masculin dans une série dramatique pour son rôle dans la série « Patrick Sénécal présente ». /

Photo : Radio-Canada / Éric Myre

Du côté masculin, c’est Théodore Pellerin, très surpris, qui est reparti avec le prix pour son rôle dans la série Patrick Sénécal présente. Merci infiniment. Tous ces acteurs sont extraordinaires, a-t-il souligné en parlant des autres finalistes : Stéphane Gagnon, Éric Bruneau, Simon Lacroix et Vincent Leclerc.

Dans la catégorie des séries dramatiques annuelles, Michel Charette a gagné un deuxième trophée en autant d'années pour le meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique annuelle, pour son personnage de Bruno Gagné dans District 31.

Un homme en veston brun fait ses remerciements devant un piédestal sur scène.

Pour la deuxième année consécutive, Michel Charette a remporté le prix du meilleur rôle masculin dans une série dramatique annuelle pour son rôle de Bruno Gagné dans « District 31 ».

Photo : Radio-Canada / Éric Myre

Je voudrais partager ce trophée avec tous les policiers et policières du Québec qui vivent des moments difficiles. N’hésitez jamais à demander de l’aide; ce n’est pas une faiblesse, au contraire. On vous aime et on a besoin de vous en bonne santé.

Une citation de :Michel Charette

Ce dernier a également remercié les techniciennes et les techniciens qui travaillent pour la série. Vous travaillez tellement fort, vous êtes des guerriers.

Le dernier prix de la soirée a été remis à Maude Guérin, qui l'a emporté sur la lauréate de l'an dernier, Marina Orsini, grâce à son rôle de Marie-Luce dans la série 5e rang.

Ce n’est pas évident, la compétition. Je ne suis pas à l’aise avec ça. Je me sens très privilégiée de faire partie d’un plateau où l'on respecte les êtres humains et les artistes. Le rythme de tournage n’est pas trop rapide. On a le temps de profiter du jeu, a dit Maude Guérin en acceptant son trophée.

Les remerciements de Maude Guérin

Cri du cœur de Guy Jodoin

Guy Jodoin a remporté le prix Gémeaux du meilleur premier rôle masculin dans une comédie, pour Escouade 99. Je suis hyper surpris. Je vis un beau malaise en ce moment, a-t-il déclaré en demandant à plusieurs reprises au réalisateur du gala d’arrêter la musique lui indiquant que ses remerciements étaient trop longs.

Les remerciements de Guy Jodoin

L’acteur s’est aussi adressé aux diffuseurs, car l’approbation de la troisième saison de la série Escouade 99 ne se ferait pas assez vite à son goût. Laissez les productions respirer, laissez-les prendre leur envol. S’il vous plaît, il y a tellement de gens qui travaillent en amont sur ces séries. J’espère qu’on ne tient pas seulement à des cotes d’écoute, a conclu Guy Jodoin.

Les premiers trophées

Ce sont les olympiennes Aurélie Rivard et Laurence Vincent-Lapointe, accompagnées de plusieurs autres sportives, qui ont remis le premier trophée de la soirée, soit celui pour la meilleure animation dans une émission de sports, à David Arsenault, Danny Desriveaux, Bruno Heppell, Didier Orméjuste, Matthieu Proulx et Pierre Vercheval pour le Football de la NFL, émission diffusée sur RDS.

Par la suite, les deux jeunes femmes ont annoncé que Christine Beaulieu s’imposait dans la catégorie du meilleur premier rôle féminin dans une comédie pour son rôle d’Isabelle Gagnon dans L’œil du cyclone, diffusée sur ICI Tou.tv Extra.

L'actrice tient un Gémeaux.

Christine Beaulieu

Photo : Radio-Canada

Je suis bien au centre de ce cyclone et c’est pour ça que j’arrive à ouvrir mon cœur, a dit Christine Beaulieu, très émue, en recevant le prix.

Du côté des prix d’animation, Patrick Huard s’est démarqué et a remporté les honneurs pour la première saison de La tour, diffusée sur les ondes de TVA, dans la catégorie de la meilleure émission, série d’entrevues ou talk-show.

L'homme tient son trophée.

Patrick Huard a remporté un Gémeaux pour « La tour »

Photo : Éric Myre

La tour, je n’en suis qu’un petit bout. Je suis le porte-parole de cette équipe merveilleuse. On a voulu créer un endroit où on se parlait et où on ne s’insultait pas. Je me suis fait traiter de woke cette semaine, a dit lors de ses remerciements Patrick Huard, en demandant à François Legault et Gabriel Nadeau-Dubois de s’excuser pour leur échange cette semaine.

Des dizaines de prix remis lors des deux autres galas

Une soixantaine de prix ont été remis samedi au Gala d'ouverture des prix Gémeaux. La série d'ICI Télé Je voudrais qu'on m'efface a récolté quatre prix, dont celui de la meilleure interprétation masculine pour Jean-Nicolas Verreault, faisant d'elle la production la plus primée de la soirée.

L'homme pose devant un mur avec le logo des Gémeaux et son trophée dans les mains.

Jean-Nicolas Verreault a remporté le Gémeaux de la meilleure interprétation masculine pour une émission ou série produite pour les médias numériques dramatiques pour la série « Je voudrais qu'on m'efface ».

Photo : Maryse Boyce

Les émissions d'affaires publiques de Radio-Canada ont aussi été à l'honneur avec des trophées décernés aux journalistes d'Enquête et de Carbone.

Vendredi, le Gala de l’industrie a décerné une soixantaine de prix aux artisans et artisanes travaillant derrière la caméra. Le documentaire Je m’appelle humain s'y est distingué avec une récolte de quatre trophées.

Après les trois galas, plusieurs émissions ont gagné plus d’un Gémeaux. Le Bye bye 2020, Les pays d’en haut et La soirée Mammouth 2020 remportent chacune cinq prix.

100 Génies, Bête noire, De garde 24/7, Je m’appelle humain, Je voudrais qu’on m’efface, Les poussières de Daech et M’entends-tu? ont quant à elles gagné quatre trophées.

Finalement, District 31, En direct de l’univers : spéciale jour de l’an, Enquête, Format familial, Infoman, La tour, On parle de santé mentale et Sainte Marie Josée part en croisade ont récolté trois prix.

Les finalistes du Gala des Gémeaux, ainsi que les gagnantes et gagnants, en gras

 

Meilleure série dramatique

  • Bête noire
  • Faits divers
  • Les pays d’en haut
  • Patrick Senécal présente
  • Portrait-robot

 

Meilleure série dramatique annuelle

  • Alertes
  • District 31
  • L’échappée
  • Toute la vie
  • Une autre histoire

 

Meilleure comédie

  • Discussions avec mes parents
  • La Maison-Bleue
  • Le phœnix
  • Les beaux malaises 2.0
  • M’entends-tu?

 

Meilleure émission ou série d'entrevues ou talk-show

  • Bonsoir bonsoir
  • L'ombre et la lumière
  • La semaine des 4 Julie
  • La tour
  • Tout le monde en parle

 

Meilleure téléréalité

  • Dans l'œil du dragon
  • L'amour est dans le pré
  • Les chefs!
  • Occupation double chez nous
  • Star académie

 

Meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique

  • Isabelle Blais – Bête noire
  • Sophie Cadieux – Bête noire
  • Dominique Leduc – Faits divers
  • Mylène Mackay – Patrick Senécal présente
  • Rachel Graton – Portrait-robot

 

Meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique

  • Stéphane Gagnon – Bête noire
  • Éric Bruneau – Faits divers
  • Simon Lacroix – Faits divers
  • Vincent Leclerc – Les pays d’en haut
  • Théodore Pellerin – Patrick Senécal présente

 

Meilleur premier rôle féminin dans une série dramatique annuelle

  • Maude Guérin – 5e rang
  • Sophie Prégent – Alertes
  • Geneviève Brouillette – District 31
  • Catherine St-Laurent – District 31
  • Élizabeth Tremblay-Gagnon – Toute la vie
  • Marina Orsini – Une autre histoire

 

Meilleur premier rôle masculin dans une série dramatique annuelle

  • Charles-Alexandre Dubé – Alertes
  • Frédéric Pierre – Alertes
  • Michel Charette – District 31
  • Vincent-Guillaume Otis – District 31
  • Roy Dupuis – Toute la vie

 

Meilleur premier rôle féminin dans une comédie

  • Léane Labrèche-Dor – Escouade 99
  • Christine Beaulieu – L’œil du cyclone
  • Julie Le Breton – Les beaux malaises 2.0
  • Eve Landry – M’entends-tu?
  • Florence Longpré – M’entends-tu?

 

Meilleur premier rôle masculin dans une comédie

  • Antoine Vézina – Contre-offre
  • Guy Jodoin – Escouade 99
  • Martin Matte – Les beaux malaises 2.0
  • Christian Bégin – Les mecs
  • Alexis Martin – Les mecs

 

Meilleure animation : sports ou loisirs

  • Marc Griffin et Alain Usereau – Baseball des ligues majeures « Série mondiale : 6e match »
  • David Arsenault, Danny Desriveaux, Bruno Heppell, Didier Orméjuste, Matthieu Proulx et Pierre Vercheval – Football de la NFL « Super Bowl LV : Chiefs contre Buccaneers »
  • Marie-Claude Savard – Intouchables « Drogue »
  • Vincent Destouches et Frédéric Lord – Le soccer de l'Impact « Impact de Montréal contre Whitecaps de Vancouver »
  • Robby Ménard, Hélène Pelletier et Yvan Ponton –Tennis à RDS « Internationaux des États-Unis | Finale : Thiem contre ZverevI »

 

Meilleure animation : magazine d'intérêt social

  • Marie-Louise Arsenault – Dans les médias
  • Jean-Marie Lapointe – Fin de mois
  • Isabelle Racicot – Pour mes fils, mon silence est impossible
  • Sophie Fouron – Tenir salon
  • Christian Bégin – Y’a du monde à messe

 

Meilleure animation : jeunesse

  • Pierre-Yves Roy-Desmarais – 14 mille millions de choses à savoir
  • Mathieu Pichette – Bizarroscope
  • Pascal Barriault, Valérie Chevalier, Marilou Morin et Pascal Morrissette – Cochon dingue
  • Pier-Luc Funk et Sarah-Jeanne Labrosse – La soirée Mammouth 2020
  • Jérémie Larouche – Pas plus bêtes que nous

 

Meilleure animation : série ou spéciale de variétés

  • Véronique Cloutier – 1res fois
  • France Beaudoin – En direct de l’univers : spéciale jour de l’An
  • Pierre-Yves Lord – La fin des faibles
  • Louis-José Houde – Le 42e Gala de l’ADISQ
  • Édith Cochrane et André Robitaille – Les enfants de la télé

 

Meilleure animation pour une émission ou série produite pour les médias numériques : variété, magazine

  • Louis-François Marcotte – Aide demandée
  • Sonia Benezra – Benezra reçoit
  • Annie-Soleil Proteau – District 31
  • France Beaudoin – La commande culturelle
  • LeLouis Courchesne, Virginie Fortin et Arnaud Soly – Les doubleurs

 

Prix du public

  • En direct de l'univers

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !