•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un sondage pour combattre le racisme systémique dans la police

le portrait d'une femme noire

La commissaire en chef de la CODP, Patricia DeGuire.

Photo : offerte par la Commission ontarienne des droits de la personne

Radio-Canada

La police de Peel et la Commission ontarienne des droits de la personne lancent un sondage pour aider à lutter contre le racisme systémique dans la police.

La direction de la police régionale de Peel espère que le sondage anonyme de 15 minutes contribuera à combattre le problème. Les membres de la communauté ont jusqu’au 30 septembre pour y répondre.

Il s’agit d’un effort conjoint entre le service de police, la Commission des services policiers de Peel et la Commission ontarienne des droits de la personne (CODP).

L'urgence de combattre le racisme dans la police, selon la CODP, a été mise en évidence dans un rapport de gestion des risques de l'entreprise de 2020 qui a révélé que 35 % des Noirs vivant dans le territoire de la police de Peel ont été arrêtés par la police au moins une fois. Ils ne représentent que 10 % de la population. L’écart a été qualifié de profondément troublant par la commission.

Néanmoins, la commissaire en chef de la CODP, Patricia DeGuire, a déclaré à CBC News que les mesures prises depuis lors étaient positives.

[La police de Peel] est à l'écoute de ses communautés et elle essaie de répondre à ses communautés, a déclaré Mme DeGuire. Elle est très engagée.

Les policiers de Peel ont été critiqués à plusieurs reprises. Par exemple, en juin 2019, une fillette noire de six ans a été menottée à l'école. Le Tribunal des droits de la personne de l'Ontario a conclu que la race avait joué un rôle dans les actions des policiers et a accordé à la jeune fille 35 000 $ en dommages et intérêts.

Il est essentiel de répondre aux préoccupations de la communauté, a déclaré Mme  DeGuire, et elle espère que le sondage anonyme permettra de définir les prochaines étapes.

L'espoir est de favoriser la confiance dans les services de police , a-t-elle ajouté.

Jusqu'à présent, Joy Edwards, inspecteur de la police de Peel, a déclaré que la réponse a été bonne.

Nous n'en sommes encore qu'aux premiers stades, mais nous voulions avoir l'occasion de recueillir des informations.

Les questions permettent aux membres de la communauté de contribuer avec autant ou aussi peu de détails qu'ils le souhaitent. Le sondage porte sur les données démographiques des répondants, ainsi que sur leurs perceptions de la police de Peel.

Il est possible de répondre au sondage sur le site Web de la commission ou sur celui de la police de Peel.

Avec les informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !