•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Crise des sous-marins : Macron et Biden auront bientôt un entretien téléphonique

Un sous-marin américain.

L'Australie se munira de sous-marins américain à propulsion nucléaire.

Photo : Reuters

Reuters

Le président français, Emmanuel Macron, et le président américain, Joe Biden, s'entretiendront par téléphone dans les prochains jours, a déclaré dimanche Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement français, après l'annulation par l'Australie d'un contrat de sous-marins français.

L'Australie a annulé la commande des sous-marins français au profit d'un accord de sécurité avec les États-Unis et la Grande-Bretagne, provoquant la colère de Paris, qui a rappelé vendredi ses ambassadeurs à Washington et à Canberra.

Le président Biden a demandé à parler au président de la République. Il y aura un entretien téléphonique dans les prochains jours entre le président Macron et le président Biden, a déclaré Gabriel Attal sur BFM TV, ajoutant que la France souhaitait des clarifications.

Gabriel Attal a aussi indiqué que la rupture du contrat entraînerait des compensations, mais il s'est refusé à donner un quelconque montant.

Le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui avait dénoncé un coup dans le dos, a confirmé l'entretien téléphonique prévu cette semaine entre Macron et Biden dans une entrevue au quotidien Ouest-France publiée dimanche soir.

Le ministre a reçu dimanche les deux ambassadeurs rappelés de Washington et de Canberra afin d'évoquer avec eux les conséquences stratégiques de la crise actuelle et les conclusions à en tirer, selon un communiqué du Quai d'Orsay.

Dans son entretien à Ouest-France, Jean-Yves Le Drian indique qu'à ce stade, aucune date n'est encore prévue pour leur renvoi.

Nous voulons des clarifications et des explications, déclare-t-il. Le sujet en effet n’est pas seulement une rupture de contrat d’armement. Il appelle surtout des réflexions lourdes sur la conception même que nous nous faisons des alliances et sur le type de stratégie qu’on veut développer dans l’indopacifique.

Rencontre annulée avec la Grande-Bretagne

L'Australie a défendu dimanche sa décision d'annuler l'accord sur les sous-marins français, expliquant que le gouvernement avait fait part de ses réserves à Paris depuis des mois.

De son côté, Jean-Yves Le Drian estime toujours qu'il y a eu duplicité.

Jamais les Australiens ne nous ont fait part de leur souhait d’acquérir la propulsion nucléaire, jamais, même lorsque nous leur avons posé explicitement la question ces derniers mois dans le cadre de nos échanges, déclare-t-il à Ouest-France, répétant n'avoir eu vent de la décision de l'Australie qu'une heure avant son annonce officielle.

En représailles de la perte du contrat australien de sous-marins, la France a annulé une rencontre prévue cette semaine entre la ministre de la Défense, Florence Parly, et son homologue britannique, Ben Wallace, ont indiqué deux sources.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !