•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg discutera cette semaine d’une recommandation pour renommer le parc Papoose

Ina Prokiptchuk est debout au soleil devant la pancarte du parc Papoose.

Ina Prokiptchuk croit que l’Association des résidents du parc Niakwa, situé près du parc Papoose, aurait dû être consultée directement par la Ville de Winnipeg pour le changement de nom du parc.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La Ville de Winnipeg s'apprête à renommer un parc du quartier de Saint-Boniface à la suite d'une recommandation du comité Redécouvrir Winnipeg, responsable de revoir la dénomination de plusieurs lieux de la ville. Le comité estime que le parc Papoose porte un nom offensant pour les communautés autochtones.

Le conseiller de Saint-Boniface, Mathieu Allard, appuie la recommandation du comité, qui sera discutée au conseil exécutif de la Ville cette semaine.

Déjà, dit-il, il évite de nommer ce parc de cette façon.

Il y aura des discussions au conseil exécutif. De mon côté, j’ai l’intention d’appuyer la recommandation, affirme-t-il.

Le mot papoose a été attribué à tort aux porte-bébés des Autochtones pendant la colonisation, selon l'Encyclopédie canadienne. Avec le temps, l'usage de ce mot est devenu offensant pour les Autochtones, explique la demande de changement de nom qui a été soumise au comité Redécouvrir Winnipeg.

L'auteur de la demande n'est pas identifié dans les documents qu'on trouve sur le site Internet du comité (Nouvelle fenêtre). Il ou elle indique avoir honte de vivre dans ce quartier en raison du nom du parc, et affirme avoir fait de multiples démarches au cours des dernières années pour sensibiliser les autorités. Le demandeur rappelle aussi que le site sur lequel est situé le parc a une importance historique pour plusieurs peuples autochtones, dont c'est la terre ancestrale.

Le parc Papoose, assez modeste, est situé sur la rue Fermor, entre le chemin Sainte-Anne et la rue Archibald. Le parc Niakwa, qui est beaucoup plus grand, est situé au nord du parc Papoose, et les deux zones vertes sont séparées par un développement résidentiel dont les rues empruntent leurs noms aux communautés autochtones : Mohawk Bay, Comanche Road, Iroquois Bay, etc.

La présidente de l'Association des résidents du parc Niakwa, Ina Prokiptchuk, déclare qu'elle n'était pas au courant de la possibilité que le nom du parc soit changé.

Nous sommes choqués de la façon dont les choses se déroulent. Nous étions surpris d'apprendre tout cela et de ne pas avoir été avertis, dit-elle. Elle aurait aimé voir la Ville de Winnipeg consulter l'Association des résidents du parc Niakwa directement et note que les communautés autochtones et les résidents devraient aussi se prononcer sur les changements de noms.

Mathieu Allard rappelle qu'une consultation publique en vue de rebaptiser le parc a bien eu lieu avant l'annonce des débats au conseil exécutif.

Oui, le projet a fait l'objet d'une consultation publique, assure-t-il.

Un questionnaire en ligne est disponible sur le site Internet de la Ville (Nouvelle fenêtre) pour permettre aux Winnipégois de se prononcer.

Mathieu Allard porte une chemise bleue.

« Je m’engage pour la réconciliation. La Ville de Winnipeg continue de mettre en application les recommandations de la Commission de la vérité et réconciliation », affirme le conseiller de Saint-Boniface, Mathieu Allard.

Photo : Radio-Canada / Jaison Empson

Le comité Redécouvrir Winnipeg a reçu des demandes concernant d’autres endroits de Winnipeg dont le nom peut poser problème, comme le boulevard Bishop Grandin.

Avec les informations de Godlove Kamwa

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !