•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections fédérales : les Canadiens appelés aux urnes

Les gens font la file tout autour de l'édifice du Centre du Plateau.

Partout au pays, les Canadiens se rendent aux urnes pour élire les 338 députés de la Chambre des communes. Dans certains endroits, on comptait plus d’une heure d’attente, comme ici au Centre du Plateau, dans Laurier–Sainte-Marie.

Photo : Radio-Canada / Fannie Bussières McNicoll

Radio-Canada

Des files d'attente importantes contraignent des électeurs à patienter pendant parfois une heure avant de voter dans certaines agglomérations du pays. À d'autres endroits, le processus se déroule rondement.

À Montréal, en milieu d'après-midi, il fallait compter plus d’une heure d’attente au bureau de vote du Centre du Plateau, dans Laurier–Sainte-Marie. Lors du passage de Radio-Canada, plus de 200 personnes attendaient pour voter et la file s'allongeait.

À Toronto, on notait une attente d’environ une heure en avant-midi dans certains secteurs.

À Québec, l’attente était longue dans certains bureaux de vote à l’ouverture, mais la situation semblait s’être améliorée en milieu de journée.

Dans la région de l'Atlantique, l’afflux d’électeurs était constant, mais on ne signalait pas d’attente importante.

Les chefs des partis fédéraux, eux, ont tous voté. Ils appellent les électeurs du pays à se prévaloir de leur droit de vote.

Élections Canada soutient avoir le personnel nécessaire pour permettre à tous les électeurs de voter avant la fin de la journée. Un porte-parole confirme que les électeurs qui seront encore en file au moment de l'heure officielle de fermeture des bureaux pourront voter quand même.

L'organisation fait face à une pénurie d’employés; elle n’est parvenue à recruter qu'environ 82 % des 215 000 travailleurs qu’elle cherchait pour cette élection.

Des gens font la file pour voter. Un employé, de face, parle à une femme. En arrière-plan, une affiche indique « Vote ».

Un employé d'Élections Canada donne des renseignements aux électeurs venus exercer leur droit de vote dans un bureau de vote à Montréal.

Photo : Radio-Canada / Jean-Claude Taliana

Comment voter

Au terme d'une campagne qui aura duré 36 jours, les Canadiens sont appelés aux urnes pour élire les députés qui siégeront à la Chambre des communes, à Ottawa.

Ceux qui n'ont pas profité du vote par la poste ou par anticipation peuvent se rendre à leur bureau de scrutin. Pour savoir où se trouve le vôtre, il vous suffit d'aller sur le site d'Élections Canada (Nouvelle fenêtre) et de fournir votre code postal. Il est aussi possible de composer le 1 800 463-6868. Élections Canada dit que son site a éprouvé des difficultés techniques de façon intermittente.

Chacun des 27 millions de Canadiens inscrits au registre d'Élections Canada doit avoir reçu par la poste une carte d'information de l'électeur, qu'il faut présenter sur les lieux du vote.

Ceux qui ne l'auraient pas reçue peuvent tout de même se rendre au bureau de scrutin le plus proche de leur domicile et s'inscrire sur place, tout juste avant de voter.

D'un bout à l'autre du pays, les bureaux restent ouverts 12 heures, à des horaires variables selon la province (Nouvelle fenêtre).

Les électeurs sont tenus de porter un masque au moment de leur visite au bureau de scrutin si la région dans laquelle ils se trouvent l'exige. Ceux qui n'en ont pas s'en feront donner un par Élections Canada.

L'ABC du vote en personne

À leur arrivée, les électeurs doivent prouver leur identité à l'aide d'un permis de conduire ou de tout autre document délivré par un gouvernement – qu'il soit fédéral, provincial ou local – sur lequel figurent une photo du détenteur, ainsi que son nom et son adresse de résidence actuelle.

Si vous n'avez ni l'un ni l'autre, il vous sera possible de présenter deux autres pièces d'identité avec votre nom et votre adresse actuelle parmi une série de documents proposés par Élections Canada (Nouvelle fenêtre), comme un passeport canadien, un certificat de naissance, une carte d'assurance-maladie, un avis de cotisation d'impôt sur le revenu ou un bail d'habitation.

Des gens font la file pour aller voter.

Des gens font la file pour aller voter, à Halifax.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

L'ultime recours, si vous ne pouvez satisfaire à ces exigences, est d'établir votre identité à l'aide d'une déclaration écrite et de demander à une autre personne d'agir à titre de répondant. Celle-ci doit vous connaître et être inscrite au même bureau de scrutin. Elle doit naturellement prouver sa propre identité.

Au moment du vote, il est interdit de photographier le bulletin sur lequel figure votre choix sous peine d'enfreindre la Loi électorale du Canada.

Élections Canada recommande aux électeurs d’éviter les heures de grande affluence : l’heure du midi et le soir après la sortie du travail.

Les résultats pourraient être connus plus tard qu'à l'ordinaire

Près de 5,8 millions de Canadiens ont déjà exercé leur droit pendant les quatre jours consacrés au vote par anticipation, qui a pris fin lundi. C'est un record, selon Élections Canada. Par rapport aux dernières élections, en 2019, il s'agit d'une hausse de 18,46 %.

D'autres votes sont enregistrés par l'intermédiaire de bulletins spéciaux qui sont réservés, notamment, aux Canadiens qui votent par la poste, qui se trouvent à l'étranger ou qui font partie des Forces armées canadiennes.

À la veille du scrutin, Élections Canada indiquait avoir reçu 923 832 des 1 262 617 trousses de vote par bulletin spécial qui ont été envoyées.

D'ailleurs, si vous avez toujours en main votre trousse de vote par bulletin spécial, vous pouvez vous présenter dans un bureau de scrutin de votre circonscription et remettre l’enveloppe contenant le bulletin rempli aux employés. Votre vote sera comptabilisé.

Des gens de tous âges attendent en file. Une affiche indique « Vote ».

Des électeurs attendent pour voter à Bowmanville, en Ontario, le 20 septembre.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Compte tenu du nombre élevé de bulletins spéciaux reçus jusqu'ici – auxquels s'ajoutent des bulletins locaux de vote par correspondance –, Élections Canada estime que la plupart des 338 circonscriptions électorales du Canada commenceront à les dépouiller et à rapporter les résultats le mardi 21 septembre.

La « grande majorité » des circonscriptions devraient avoir terminé ce dépouillement le 22 septembre, selon Natasha Gauthier, porte-parole d'Élections Canada.

Le dépouillement de ces bulletins nécessite un processus de vérification en deux étapes pour s'assurer que les gens n'ont pas également voté en personne.

En ce qui concerne les bulletins de vote ordinaires, le personnel d'Élections Canada commencera à en faire le décompte lundi, après la fermeture des bureaux de scrutin.

Élections Canada dispose de plusieurs jours après le scrutin pour valider les résultats.

Consultez notre dossier sur les élections fédérales 2021.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !