•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Trifluvienne connaîtra sa peine pour avoir enfreint les mesures sanitaires

Panneau bleu du gouvernement indiquant le palais de justice à droite.

Le palais de justice de La Tuque où Mélanie Lagacé a été reconnue coupable.

Photo : Radio-Canada / Josée Ducharme

Radio-Canada

Une femme de Trois-Rivières recevra sa peine lundi, après avoir été reconnue coupable d'avoir contrevenu à des règles sanitaires en effectuant un déplacement interrégional.

Les faits reprochés à Mélanie Lagacé remontent à avril 2020. À ce moment-là, le gouvernement du Québec interdisait les déplacements interrégionaux. Elle avait pourtant été interceptée lors d'un barrage routier tandis qu'elle se rendait à la résidence secondaire de son conjoint, située à Lac-Édouard.

L’accusée a toutefois été acquittée de ne pas avoir respecté une mise en quarantaine d’une durée de 14 jours. Selon le juge, rien ne prouve qu’elle n’avait pas l’intention de se soumettre à cette quarantaine.

Avec les informations de Jonathan Roberge

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !