•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un empressement variable pour se rendre aux urnes de la part des candidats régionaux

Un électeur glisse son bulletin de vote dans une boîte de scrutin.

Un électeur glisse son bulletin de vote dans une boîte de scrutin.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

C'est lundi que se tiendra le scrutin fédéral.

Dans la région, plusieurs candidats ont décidé d'attendre jusqu'au jour J pour se rendre aux urnes.

Les libéraux Jean Duplain et Marjolaine Étienne, les néo-démocrates Mathieu Chambers et Marieve Ruel ainsi que les conservateurs Richard Martel et Louise Gravel iront tous voter lundi.

Richard Martel accorde une entrevue à une équipe de Radio-Canada.

Richard Martel

Photo : Radio-Canada

Lors d'une récente entrevue, M. Martel a soutenu qu'il était important pour lui de remplir son devoir de citoyen le jour même du scrutin.

« J'aime ça. C'est comme si ça boucle la boucle. C'est vraiment le geste final [de la campagne électorale] », a-t-il mentionné.

Le libéral Stéphane Bégin, le conservateur Serge Bergeron et le néo-démocrate Ismaël Raymond ont voté par anticipation tout comme les bloquistes Julie Bouchard, Alexis Brunelle-Duceppe et Mario Simard.

Mario Simard effectue une intervention aux Communes.

Mario Simard

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Ce dernier a expliqué ce qui a poussé les candidats du Bloc québécois à ne pas patienter jusqu'à la dernière minute pour passer à l'action.

« L'idée, c'est de réduire au maximum la pression dans les bureaux de scrutin pour s'assurer d'avoir un fonctionnement impeccable au chapitre du respect des règles de la santé publique », a-t-il souligné.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !