•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Substances glissées dans des boissons à Guelph : la police enquête

Une femme tient un verre de bière.

L'Université de Guelph a transmis des informations à la police.

Photo : Getty Images / Izabela Habur

Radio-Canada

Au tour de la police de Guelph d’enquêter à la suite d’allégations au sujet de substances non identifiées qui auraient été versées dans les boissons d’étudiantes.

Le corps policier a expliqué samedi dans un communiqué que des informations lui avaient été transmises par l’Université de Guelph.

Deux des affaires en cause se seraient produites à une fête dans une résidence privée et deux autres lors d’un petit rassemblement sur le campus le mois dernier.

La police précise qu’aucune blessure ni agression n’a été signalée.

L’annonce de la police de Guelph survient au lendemain d’un débrayage à l’Université Western de London, où la police enquête sur quatre plaintes d’agression sexuelle.

La police de London enquête également à la suite d’allégations sur les médias sociaux au sujet de nombreuses intoxications et agressions sexuelles survenues dans une résidence de l'université au cours de la semaine des initiations.

Aucune plainte n’a toutefois été déposée au sujet des allégations qui circulent sur les médias sociaux.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !