•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Contrôle des armes à feu : le manque de clarté d’Erin O’Toole inquiète en Saskatchewan

Un homme dans un magasin d'armes à feu.

Evan Zenner est vendeur chez Extreme Range Outfitters, un magasin d'armes à feu de Saskatoon.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Au cours des dernières semaines, le chef du Parti conservateur du Canada, Erin O'Toole, a dû clarifier à quelques reprises sa position sur les armes à feu, lui qui semble parfois être en contradiction avec la plateforme électorale de son parti.

Beaucoup de Saskatchewanais reprochent au chef du Parti conservateur du Canada son manque de clarté sur les armes à feu.

Evan Zenner est vendeur chez Extreme Range Outfitters, un magasin d'armes à feu de Saskatoon.

Il est aussi un amateur de chasse et fréquente les clubs de tir depuis des années.

Il croit que les politiciens comme Erin O'Toole devraient sévir contre les criminels et non contre ceux qui respectent les lois.

Avant une élection, les politiciens veulent montrer qu'ils prennent la situation au sérieux, déclare Evan Zenner. Mais c'est qu'il est beaucoup plus difficile de s'attaquer au réel problème. C'est un sujet lourd que beaucoup de gens ont peur d'aborder.

Selon leur programme, les conservateurs souhaitent abolir le projet de loi C-71 et le décret de mai 2020.

Ils veulent aussi faire un examen de la Loi sur les armes à feu avec la participation des forces de l’ordre, des propriétaires d’armes à feu, des fabricants et du public.

Le président de l'Association des municipalités rurales de la Saskatchewan, Ray Orb, souhaite que ces lois soient revues.

Selon lui, les milieux ruraux et urbains ne vivent pas la même chose.

Des vaches dans un champ.

Pour le président de l'Association des municipalités rurales de la Saskatchewan, Ray Orb, le contrôle des armes à feu est un problème pour les éleveurs, « qui ont besoin d'armes à feu pour protéger leur bétail ».

Photo : Radio-Canada

C'est un gros problème pour les fermiers et les éleveurs de la Saskatchewan, qui ont besoin d'armes à feu pour protéger leur bétail, affirme-t-il. Ils sont dans une situation différente de celle des gens des milieux urbains.

D'après Gilbert White, président du comité sur les armes à feu à usage récréatif de la Saskatchewan Wildlife Federation, il existe plusieurs opinions sur les armes à feu dans la province.

Nous avons des opinions diverses dans la communauté. Ceux qui sont plus à droite préfèrent les politiques de Maxime Bernier ou de Derek Sloan, tandis que d'autres sont plus au centre, dit-il.

Malgré les opinions différentes, tous sont d'accord pour dire que les politiciens devraient s'asseoir avec les associations afin de régler la question des armes à feu, une fois pour toutes.

Avec les informations d'Olivier Hamel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !