•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voyage en orbite réussi pour les quatre touristes spatiaux de SpaceX

Les quatre membres de l'équipage, en apesanteur, sourient à la caméra.

L'équipe d'Inspiration4 lors de leur premier jour dans l'espace.

Photo : via reuters / SpaceX

Agence France-Presse

Les quatre premiers touristes spatiaux de SpaceX ont amerri samedi soir dans l'océan Atlantique, au large des côtes de la Floride, après avoir passé trois jours dans l'espace, couronnant de succès la première mission orbitale de l'histoire n'ayant comporté aucun astronaute professionnel à bord.

La capsule Dragon a résisté à la vertigineuse descente grâce à son bouclier thermique, puis a été freinée par quatre immenses parachutes. L'amerrissage a eu lieu à l'heure prévue, un peu après 19 h sur la côte est américaine, selon une retransmission vidéo de l'entreprise d'Elon Musk.

Un bateau de SpaceX devait récupérer la capsule avant que l'écoutille ne soit ouverte et que les passagers ne puissent enfin en sortir. Ils devraient ensuite être transportés par hélicoptère jusqu'au centre spatial Kennedy, d'où ils avaient décollé à bord d'une fusée Falcon 9 mercredi soir.

C'était un sacré voyage pour nous, et ça ne fait que commencer, a déclaré le commandant à bord, le milliardaire Jared Isaacman, peu après l'amerrissage.

Le but affiché de la mission, baptisée Inspiration4, était de marquer un tournant dans la démocratisation de l'espace en prouvant que le cosmos est aussi accessible à des équipages n'ayant pas été triés sur le volet et formés durant des années. Leur entraînement n'a duré qu'environ six mois.

Les quatre novices – Jared Isaacman et trois autres Américains – ont passé trois jours en orbite autour de la Terre et voyagé plus loin que la Station spatiale internationale (ISS), jusqu'à 590 km d'altitude.

Filant en orbite à environ 28 000 km/h, ils ont fait chaque jour plus de 15 fois le tour du globe.

C'est la troisième fois que la société d'Elon Musk, devenue en quelques années seulement un géant du secteur, ramène des humains sur Terre. Lors de précédentes missions pour le compte de la NASA, six astronautes avaient déjà expérimenté un amerrissage à bord du même vaisseau, pour leur part après un séjour dans l'ISS.

Les passagers

La mission a été affrétée par Jared Isaacman, 38 ans, patron d'une entreprise de services financiers et pilote aguerri. Le prix qu'il a payé à SpaceX n'a pas été dévoilé, mais se compte en dizaines de millions de dollars. Il a offert trois autres sièges à des inconnus.

Hayley Arceneaux, rescapée d'un cancer pédiatrique, est une assistante médicale de 29 ans. Elle est la plus jeune Américaine à se rendre dans l'espace, et la première personne avec une prothèse (de fémur).

Chris Sembroski, 42 ans, est un ancien de l'armée de l'air américaine qui travaille désormais dans l'industrie aéronautique.

Enfin, Sian Proctor, professeure de sciences de la Terre de 51 ans, avait failli en 2009 être sélectionnée pour devenir astronaute pour la NASA.

À bord de la capsule, leurs données biologiques (rythme cardiaque, sommeil...) ainsi que leurs capacités cognitives ont été analysées. Ils doivent se plier également à des tests avant et après le voyage, pour mesurer l'effet sur leurs corps.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !