•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un épicier offre 30 000 $ en primes à ses employés de l’été pandémique

Façade du marché Huckleberry Mountain, dans l'ouest des Kootenay, en Colombie-Britannique.

Le propriétaire du marché Huckleberry Mountain de Christina Lake, en Colombie-Britannique, a offert l'équivalent de 30 000 $ en primes à ses employés de l'été.

Photo : Facebook/huckleberrymountainmarket

Radio-Canada

Alors que de nombreuses entreprises peinent à recruter de nouveaux employés ou à retenir ceux qu’elles ont, un épicier de l’ouest des Kootenay, en Colombie-Britannique, a tenu à remercier les travailleurs qui ont permis à son commerce de rester ouvert tout l’été.

Le nouveau propriétaire du marché Huckleberry Mountain de Christina Lake, Jean-Marc Pesant, a offert un total de 30 000 $ en primes aux employés qui ont géré les milliers de visiteurs qui se sont ajoutés aux quelque 1000 habitants de la région durant le deuxième été de la pandémie de COVID-19.

C’est en voyant ses employés travailler de longues heures dans des conditions compliquées par le SRAS-CoV-2 que M. Pesant a décidé d’offrir ce témoignage de gratitude.

Il a distribué les fonds en s’appuyant sur une échelle déterminée par le nombre d’années de service et le nombre d’heures travaillées cet été.

Selon lui, l’employée ayant le plus d’ancienneté a eu les larmes aux yeux quand elle a vu le montant inscrit sur le chèque qui lui a été tendu.

Un geste à refaire, dit le propriétaire

Je vais le refaire chaque année, soutient Jean-Marc Pesant en entrevue.

Il précise que le commerce, qui gère également un magasin d’alcool, est plutôt profitable durant la saison estivale.

En plus de souligner le travail de ceux qui ont fait fonctionner son entreprise tout l’été, M. Pesant voit dans ces primes une façon de séduire de nouveaux employés potentiels.

C’est extrêmement difficile d’embaucher quelqu’un, ces temps-ci, à cause de tout l’argent donné par les gouvernements pour soutenir les travailleurs mis à pied durant la pandémie, explique-t-il.

L’expérience semble porter fruit, puisque le propriétaire dit avoir déjà reçu quelques candidatures.

Avec des informations de l’émission Daybreak South

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !