•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Cantine du lac à Magog fermera indéfiniment en raison des mesures sanitaires

La Cantine du lac à Magog.

(Archives) Le propriétaire de la Cantine du lac à Magog en a marre de faire respecter les mesures sanitaires.

Photo : Radio-Canada / Martin Bilodeau

Radio-Canada

Le propriétaire de la Cantine du lac à Magog a décidé de fermer ses portes indéfiniment. Dans son cas, l'application du passeport vaccinal a été la goutte qui a fait le déborder le vase après plus d'un an et demi de mesures sanitaires.

Renaud Légaré affirmait depuis longtemps que les contraintes associées à la pandémie étaient lourdes à porter dans la gestion de sa petite entreprise de restauration.

Il explique qu'il se sent essoufflé, lui qui n'a que deux employés. Il n'avait tout simplement plus de plaisir à faire son métier de restaurateur.

Je ne suis plus capable d'opérer. C'est la goutte qui fait déborder le vase.

Une citation de :Renaud Légaré, propriétaire de la Cantine du lac

Pour des petits commerçants comme moi, qui travaillent seuls, pour le moment, travailler le matin seul, c'est impossible. De là la décision de dire : c'est assez !

Pour ces raisons, il a choisi de fermer ses portes pour une durée indéterminée. Il souhaite rouvrir lorsque les mesures sanitaires seront allégées.

Selon Commerce Sherbrooke, toutefois, pour la majorité des entreprises et des restaurateurs, l'application du passeport vaccinal demeure gérable.

Reconnaître les signaux d'alarme

Selon le psychologue sherbrookois Stéphane Longval, l'épuisement des entrepreneurs ne doit pas être pris à la légère. Il croit qu'il est important de savoir reconnaître les signaux d'alarme et d'aller chercher de l'aide lorsque la situation est trop difficile à vivre.

C'est des gens qui ont des profils avec beaucoup d'énergie qui peuvent voir qu'ils en ont beaucoup moins. Au niveau psychologique, qu'ils ont moins de patience ou de tolérance, décrit Stéphane Longval.

Le danger, c'est l'isolement. C'est parfois des gens assez isolés qui n'ont pas l'habitude de faire face à des limites comme ça.

Une citation de :Stéphane Longval, psychologue organisationnel

Selon lui, le fait de parler à un proche, de consulter un psychologue ou d'utiliser les ressources proposées sur le portail des entreprises de Services Québec peut avoir un effet bénéfique.

Il estime aussi que les clients ont un rôle à jouer en offrant des mots d'encouragement aux entrepreneurs qu'ils rencontrent, ce qui peut contribuer à alléger leur journée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !